Épidémie de bronchiolite : en avance en 2015

Par , publié le | modifié le
Santé
Un bébé (photo d'illustration)

L'inVS nous informe que l'épidémie de bronchiolite annuelle est arrivée en avance pour 2015. En ajoutant que cette infection pourrait être plus marquée que les deux années précédentes.

Comme chaque année, une épidémie de bronchiolite vient sévir en France auprès des voies respiratoires des nourrissons âgés de moins de deux ans. Et à la différence des deux précédentes, celle nous arrivant en 2015 a pris de l'avance sur son calendrier.

Une observation émise par l'inVS (Institut de veille sanitaire) dans son bulletin hebdomadaire épidémiologique publié en ce mercredi. L'établissement a ainsi relevé, la semaine passée, des passages aux urgences plus fréquents, des visites plus nombreuses de SOS Médecins pour des cas de bronchiolite ainsi qu'une "activité plus intense [...] comparée à celle des deux saisons précédentes à la même semaine".

Bronchiolite : l'épidémie de 2015 attendue pour être plus importante

Dans des propos repris par Le Parisien, l'inVS précise que cette nouvelle épidémie se veut "particulièrement marquée en Ile-de-France, dans le Nord, dans l'Ouest et le Sud-Ouest", même si les augmentations en question ont été constatées sur tout le territoire métropolitain. Sans craindre le pire, le docteur Daniel Lévy-Bruhl, chargé de l'Unité infections respiratoires et vaccinations de l'InVS, évoque toutefois la possibilité d'une infection plus marquée qu'en 2013 et 2014 : "On n'est pas dans une situation d'alerte, [mais] l'épidémie est plus précoce que les deux années précédentes. Elle est d'ampleur au moins aussi importante que celle des deux années précédentes et il se pourrait bien qu'elle soit même plus importante."

Le dépassement du seul épidémique franchi fin octobre

En s'appuyant sur des données de l'Institut de Recherche pour la valorisation des données de santé (Irsan), SOS Médecins indique dans un autre communiqué que "le dépassement du seuil épidémique de bronchiolite a été franchi le 28 octobre". En rejoignant d'ailleurs l'inVS quant à une infection particulièrement marquée : "Depuis cette date, l'épidémie de bronchiolite s'intensifie fortement". Rappelons pour finir que dans plus de 70% de cas, la bronchiolite de l'enfant a pour origine le virus respiratoire syncitial (VRS). La transmission de cet dernier s'effectue par la salive, les éternuements, la toux etles mains.

Crédits photos : Grzegorz Placzek/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus