Enfants : leur anxiété réduite par la présence d'un chien à la maison ?

Par , publié le
Santé
Un chien et un enfant

D'après une étude américaine, les enfants perdraient de leur anxiété par la présence d'un chien au sein du domicile familial.

Quelle est l'implication du chien sur l'anxiété des enfants ? L'animal a-t-il tendance à l'augmenter ou bien à la réduire ? À en croire une étude conduite par des scientifiques du Bassett Medical Center de New York (États-Unis), la seconde réponse apparaîtrait comme une évidence.

Et pour parvenir aux résultats obtenus, parus mercredi dernier sur ResearchGate, les chercheurs se sont tout d'abord intéressés à 643 enfants âgés de plus de 18 mois (avec une moyenne de 6,7 ans). Le but recherché était de mesurer le degré d'anxiété des bambins selon qu'il vivaient ou non avec un chien.

Étude américaine : les enfants ayant un chien à la maison moins anxieux de 9% que les autres

Il est précisé qu'avant de prendre part à l'étude, les enfants avaient été soumis à plusieurs projections de manière à ce que soient déterminés leur activité physique, leur temps d'écran et leur santé mentale en général, sans compter quelques questions relatives à l'animal. Il s'est avéré que sur les 58% des enfants ayant un chien à la maison, seuls 12% ont été perçus comme positifs à l'anxiété, contre 21% pour le second groupe.

Un lien pas encore certain

Les chercheurs ne souhaitent cependant pas se limiter à ces seules observations pour définir de manière concrète un lien entre l'anxiété chez l'enfant et la compagnie d'un chien. Anne M. Gadomski, scientifique au Bassett Medical Center et pédiatre depuis 30 ans, affirme avoir plusieurs fois vu des bébés parler pour la première fois en prononçant le nom de leur chien. Elle apparaît confiante dans la possibilité que l'attachement entre un chien et un enfant puisse revêtir un caractère bénéfique pour ce dernier : "Il est davantage question ici de symptômes de l'anxiété et de comment prévenir l'obésité de l'enfant et les maladies mentales de l'enfance. [Cette étude] nous donne une direction pour de prochaines recherches." En début de mois, une étude suédoise révélait que la présence d'un chien pouvait réduire les risque d'asthme chez l'enfant.

Crédits photos : VIRGINIAMOL / morgueFile

Partager cet article

Pour en savoir plus