En 2050, un humain sur deux sera myope

Par , publié le
Santé Le prix des lunettes va-t-il baisser ?
Le prix des lunettes va-t-il baisser ?

D'après une étude parue dans la revue Ophtalmology, 5 milliards d'humains, soit la moitié de la pomulation mondiale prévue en 2050, seront myopes.

C'est un chiffre qui donne le vertige, mais qui s'appuie sur une étude sérieuse. Des recherches conjointement menées par des scientifiques australiens et du Singapore Eye Research Institute affirment qu'à l'horizon 2050, 1 être humain sur 2 sera atteint de myopie.

Soit, 5 milliards de personnes dans le monde si l'on en croit la compilation de précédentes études sur lesquelles se sont penchés les chercheurs.

1 humain sur 2 myope en 2050

Ces projections alarmistes proviennent d'études publiées sur la question depuis 1995. Parmi ces 5 milliards de personnes, prédisent les chercheurs, près d'un milliard sera atteinte d'une forte myopie.

Et ce n'est pas tout, car par rapport à l'an 2000, ce sont 7 fois plus d'individus qui sont susceptibles de perdre la vue à cause de ce défaut. Dans leurs conclusions, les chercheurs tirent la sonnette d'alarme : "Une forte myopie accroît le risque de pathologies oculaires comme la cataracte, le glaucome, le décollement de la rétine ou la dégénérescence maculaire, qui peuvent mener à une perte de la vision".

Pourquoi une telle hausse de la myopie ?

Si les causes menant à une telle "épidémie" ne sont pas encore formellement cernées, il en existe pourtant une qui semble fiable. Et il s'agit de la transformation du mode de vie induite par la multiplication du temps passé sur les écrans et de fait, la diminution de celui que nous prenons à passer du temps dehors.
Cependant, tous les continents ne seraient pas logés à la même enseigne puisqu'en Asie par exemple, le nombre de myopes augmentera deux fois moins vite qu'en Europe.

Pour les auteurs de l'étude, il s'agit d'attirer l'attention des parents sur la santé oculaire de leur progéniture. La prévention et la surveillance sont selon eux les meilleurs remparts contre ce défaut de la vue qui touche déjà un Européen sur quatre.

Crédits photos : Tyler Olson/Shutterstock.com

Partager cet article