Emmanuel Macron : un dîner à Londres et des convives invités à le soutenir jusqu'à 7.500 euros

Par , publié le | modifié le
Politique Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron.
Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

L'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron s'est rendu de l'autre côté de la Manche pour y rencontrer des sympathisants. Ces derniers étaient conviés à dîner avec lui jeudi, avec la possibilité au passage de soutenir son mouvement jusqu'à 7.500 euros par tête de pipe.

Il n'est pas le premier à se rendre à Londres pour y rencontrer des sympathisants et, pourquoi pas, lever des fonds pour mener à bien son mouvement En Marche !. L'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron est ainsi passé de l'autre côté de la Manche avec ces objectifs en tête, comme l'ont fait notamment avant lui Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Jeudi soir, un dîner était organisé au sein de la capitale britannique, et il était prévu qu'un petit-déjeuner et un déjeuner suivent le lendemain. L'occasion pour ces sympathisants de converser avec Emmanuel Macron tout en goûtant à la gastronomie anglaise, avec la possibilité d'une contribution financière pouvant aller jusqu'à 7.500 euros, soit le maximum légal ainsi autorisé pour soutenir un mouvement politique comme le rapporte Le Monde.

Londres : jusqu'à 7.500 euros pour soutenir Macron

Si l'on semble ignorer qui a précisément été de ce dîner en dehors de l'ancien ministre, un absent s'est quant à lui manifesté. Il s'agit du premier secrétaire de la section du Parti socialiste (PS) de Londres Michael Vincent, qui a donc justifié sa non présence par le tarif bien trop onéreux, à ses yeux, du ticket d'entrée : "Moi, je n’ai pas les moyens de me payer un dîner à 7.500 euros avec Emmanuel Macron".

Présidentielle : "aucune raison pour que je n'aille pas au bout"

L'ex-porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) Olivier Besancenot a pour sa part indiqué sur Twitter que l'on avait le choix entre payer "7.500 € pour dîner avec #Macron à Londres ou 4 € le merguez/frites avec Philippe Poutou à la fête de l'Huma". Précisons cependant que la participation à ce dîner londonien était gratuite et que les trois quarts des contributions versées à En Marche ! ne dépassent pas les 50 euros.

Durant un petit-déjeuner, Emmanuel Macron n'a pas caché qu'il y a de fortes chances qu'on le retrouve candidat à la présidentielle de 2017 : "Si cette dynamique se maintient, il n’y a aucune raison que je n’aille pas jusqu’au bout". Et d'avoir possiblement ajouté : "Je ne suis pas là pour appeler à voter pour quelqu’un, je suis là pour gagner".

Crédits photos : Christophe RUSSEIL/FTV/Phototele.com

Partager cet article