Electricité : Baisse des tarifs réglementés de 0,5% au 1er août 2016

Par , publié le
Énergie La ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie Ségolène Royal à New York, le 28 septembre 2015
La ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie Ségolène Royal à New York, le 28 septembre 2015

Les tarifs réglementés de l’électricité, qui concernent 28 millions de foyers français, baisseront de 0,5 % au 1er août, a annoncé Ségolène Royal. Une baisse qui sera de 1,5 % pour les professionnels.

La facture d’électricité va s’alléger quelque peu pour les 28 millions de foyers français qui bénéficient des tarifs réglementés. La ministre de l’Environnement et de l’Energie, Ségolène Royal, vient d’annoncer à l’AFP une baisse de 0,5 % du prix de l’électricité au 1er août 2016.

Ségolène Royal baisse les prix de l’électricité

Avec cette baisse annoncée du tarif réglementé, le gouvernement a donc décidé de ne pas s’opposer à la baisse fixée par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) qui visait à refléter la baisse des prix du marché.

La ministre de l’Environnement et de l’Energie a précisé « Bien évidemment, c’est la proposition de la CRE qui sera suivie dans mon arrêté » tout en se félicitant d’avoir modifié la manière dont les tarifs régulés sont désormais fixés.

Première pour le CRE

« La baisse des tarifs proposés par le CRE, et c’est une grande première, est le résultat de la réforme (des tarifs) que j’ai mise en place contre vents et marées » a précisé Ségolène Royal qui parle de « grande victoire par rapport à une réforme qu’on disait impossible et par rapport à un système qui était totalement opaque pour les consommateurs ».

C’est en effet la première fois que la Commission de régulation de l’énergie fixe directement les tarifs régulés de l’électricité. Jusqu’à maintenant, c’est le gouvernement qui s’acquittait seul de cette tâche. Un ancien système critiqué à de nombreuses reprises, notamment lorsque ce dernier ne suivait pas les recommandations du gendarme du secteur. Pour les clients professionnels, cette baisse tarifaire devrait être de l’ordre de 1,5 %.

Crédits photos : © AFP/Archives ALAIN JOCARD

Partager cet article

Pour en savoir plus