Elections américaines : dans l'attente des annonce de vice-présidents

Par , publié le
International Donald Trump, favori des primaires républicaines aux Etats-Unis, à Washington le 27 avril 2016
Donald Trump, favori des primaires républicaines aux Etats-Unis, à Washington le 27 avril 2016

Il ne reste plus que trois candidats aux primaires américaines. Les conventions d'investiture sont prévues d'ici deux mois et les candidats devront nommer leur candidat à la vice-présidence. Tout d'horizon.

Côté républicain, l'affaire est réglée. Donald Trump a déjoué les pronostics et s'est affirmé comme le seul candidat républicain aux élections présidentielles après les abandons successifs de ses concurrents incapables de rivaliser avec le millionnaire. Côté démocrate, Hillary Clinton, forte d'une confortable avance, fait figure de favorite mais Bernie Sanders, le candidat surprise, fait de la résistance et après un début laborieux, ne cesse de rattraper son avance sur sa rivale. Les trois candidats doivent annoncer leur vice-président avant les conventions d'investiture. Même si, pour le moment, aucun des trois candidats n'a nommé son vice-président, certains noms sont régulièrement cités par les observateurs.

Les noms les plus cités pour Donald Trump

Malgré ses discours anti-establishment, le milliardaire a annoncé qu'il choisirait un vice-président ayant une large expérience politique afin de contrecarrer ses détracteurs qui tancent son manque d'expérience.

Parmi les noms les plus cités, on retrouve Ben Carson. Celui qui fut, un temps, rival de Donald Trump, s'est de suite rallié au milliardaire après son abandon. Seul candidat noir, il pourrait contrebalancer les critiques de discours raciste fusant vers Donald Trump. Chris Christie, le gouverneur du New Jersey, proche de Donald Trump, fait aussi partie des noms les plus cités tout comme Newt Gingrich, l'ancien président de la chambre des représentants et figure de l'establishment. Marry Fallin, la gouverneure de l'Oklahoma est aussi parfois citée, notamment car elle permettrait au milliardaire de se défaire de l'étiquette sexiste qu'il porte.

Les noms les plus cités côté démocrate

Hillary Clinton sort affaiblie de ces primaires. Favorite de l'électorat noir et latino, elle est cependant à la peine auprès des jeunes et des blancs. Parmi les noms les plus cités pour la candidate, Elizabeth Warren est bien positionnée. Cependant un duo féminin pourrait être mal vu par les électeurs masculins. Tim Kaine, le sénateur de Virginie est aussi régulièrement évoqué. Mais Hillary Clinton pourrait aussi choisir un candidat lui permettant de mieux toucher les jeunes et les hommes blancs comme Mark Warner ancien gouverneur de Virginie ou encore Sherrod Brown le sénateur de l'Ohio.

Pour Bernie Sanders, même si ses chances de remporter la primaire semblent faible, des noms circulent aussi. Le candidat classé très à gauche, ce qui est mal vu aux Etats-Unis, pourrait lui-aussi penser à Elizabeth Warren. Mais celle-ci est aussi classée à gauche et Bernie Sanders, qui se définit comme un social-démocrate, pourrait être tenté de trouver une personne moins à gauche afin de ne pas effrayer certains démocrates qui pourraient être tentés de voter pour Donald Trump.

Crédits photos : © AFP Brendan Smialowski

Partager cet article