Élection américaine : Hillary Clinton peut encore croire à la victoire

Par , publié le
International
Hillary Clinton

En demandant un recomptage des voix dans trois États-clés, Hillary Clinton pourrait éventuellement renverser la vapeur dans le cadre de l'élection américaine, et ainsi accéder à la Maison-Blanche en lieu et place de Donald Trump.

À l'heure actuelle, Donald Trump apparaît comme le nouveau président élu des États-Unis, en attendant sa prise de fonction définitive attendue pour intervenir en janvier prochain. Avec 290 grands électeurs obtenus contre 232 pour Hillary Clinton, le milliardaire a ainsi été désigné vainqueur de l'élection américaine face à la candidate démocrate.

Un groupe d'experts informatiques émet toutefois des soupçons de fraude sur trois États-clés qui sont le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie. Si cette fraude était avérée, un recomptage des voix sur ces territoires pourrait faire d'Hillary Clinton la nouvelle présidente des États-Unis en lieu et place de Donald Trump.

Clinton : un recomptage pour espérer gagner l'élection ?

Quand bien même l’instance de contrôle des élections américaines conteste cette fraude supposée, en plus d'une absence de réaction sur le sujet d'Hillary Clinton, la candidate du parti des Verts Jill Stein a décidé d'agir pour permettre ce recomptage.

Cette opération se voulant payante, Mme Stein a lancé mercredi après-midi une cagnotte en ligne visant à réunir les millions de dollars nécessaires à son exécution. À l'heure où ces lignes sont tapées, l'objectif est en apparente bonne progression avec ainsi déjà 3 millions de dollars récoltés sur les 6/7 millions requis.

Des délais limités pour les recours

Dans le détail, il était demandé 1,1 million pour un recomptage dans l'État du Wisconsin, 500 millions pour la Pennsylvanie et 600 millions pour le Michigan. Au-delà de l'aspect financier induit par la démarche, celle-ci doit s'effectuer dans un délai particulièrement limité : avant le 25 novembre pour le Wisconsin, le 28 pour la Pennsylvanie et le 30 pour le Michigan.

Étant donné que l'écart entre les deux candidats s'est voulu minime dans ces trois États-clés, (1,2 point en Pennsylvanie, un dans le Wisconsin et 0,3 dans le Michigan) et que leurs grands électeurs sont au nombre de 10 (Wisconsin), 16 (Michigan) et 20 (Pennsylvannie), un recomptage pourrait amener Hillary Clinton à enregistrer 278 voix contre 260 pour Donald Trump. Avec la conséquence alors logique d'un échange de rôles.

Crédits photos : Krista Kennell / Shutterstock.com

Partager cet article