EI : deux enfants suspendus à un poteau pour n'avoir pas observé le ramadan

Par , publié le
International Le drapeau de l'organisation Etat islamique (EI) en Irak, le 11 septembre 2014
Le drapeau de l'organisation Etat islamique (EI) en Irak, le 11 septembre 2014

Lundi, l'État islamique (EI) a suspendu deux jeunes garçons à un poteau pour n'avoir pas observé le ramadan. Une apparente punition ayant duré au moins plusieurs heures.

Selon les dires de Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH (Observatoire syrien des droits de l'Homme) s'étant confié à l'AFP, "des habitants de la ville de Mayadeen, dans la province de Deir Ezzor [ndlr : en Syrie], ont rapporté à l'OSDH que l'EI a fait suspendre à un poteau deux garçons âgés de moins de 18 ans près du siège de la Hissba".

L'État islamique (EI) a donc suspendu lundi ces deux enfants à un poteau après les avoir accusés de n'avoir pas observé le ramadan. Dans des propos relatés par RTBF, M. Rahmane ajoute : "Les enfants sont suspendus par des cordes sur un poteau depuis midi et l'étaient encore en fin de soirée. Apparemment, on les a surpris en train de manger."

Syrie : l'EI sanctionne des enfants pour avoir mangé durant le ramadan

Sur le corps des garçonnets se trouvait une pancarte sur laquelle était inscrit le motif de cette apparente punition :  "rupture de jeûne sans justification religieuse". L'EI, organisation terroriste détenant d'importants territoires en Syrie et en Irak voisin, est entre autres connue pour appliquer la charia (loi islamique) de manière extrême.

Suspendus avec une pancarte accrochée sur le corps

Les sanctions infligées à quiconque leur désobéit vont de flagellations, simulations de crucifixion à des lapidations ou encore des décapitations. Celle qu'ont subie ces deux jeunes garçons apparaît donc comme la moins violente de toutes, même si l'on ignore si le degré de douleur éprouvé par les enfants durant cette punition.

Crédits photos : © AFP/Archives Jm Lopez

Partager cet article

Pour en savoir plus