Égalité salariale hommes-femmes : Christophe Barbier ne croit pas à la manière brute

Par , publié le
Société
Christophe Barbier dans "C dans l'air" le lundi 9 janvier 2017

L'éditorialiste de L'Express Christophe Barbier a estimé lundi que l'égalité salariale hommes-femmes, si appliquée "brutalement", conduirait notamment les entreprises à licencier.

Alors que 2017 a ouvert les yeux il y a maintenant une dizaine de jours, l'égalité salariale entre les hommes et les femmes n'est toujours pas observée. Et selon l'éditorialiste de L'Express Christophe Barbier qui s'est récemment exprimé sur le sujet, ce rééquilibrage pourrait s'avérer assez peu profitable sur le secteur de l'emploi.

Le journaliste était présent lundi sur le plateau de l'émission C dans l'air, sur France 5, où les propositions du candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon étaient discutées. Et Christophe Barbier d'avoir donné un coup de pied dans la fourmilière : "Il nous a décrit un autre raisonnement économique [...], c'est de dire, si on paie les femmes comme les hommes, à compétences égales et que tout le monde le souhaite, évidemment ça engendre des cotisations supplémentaires donc on peut faire partir les gens à 60 ans et c'est financé."

Christophe Barbier voit l'égalité salariale "exploser en vol"

Et l'éditorialiste d'avoir émis son scepticisme face à ce projet : "Sauf que, c'est vrai au moment où nous parlons, parce que les femmes qui sont à la retraite et qui seront payées, eh ben elles, elles ont de petites retraites parce qu'elles ont eu des petits salaires pendant leur carrière, le jour où les femmes bien payées arrivent à la retraite, ça explose en vol.

Et au passage, d'un seul coup on dit : 'les femmes sont payées comme les hommes, tout le monde va applaudir', mais les entreprises vont avoir beaucoup de mal à encaisser ce surcoût de main d'œuvre." Christophe Barbier y voilà là une idée à l'image des raisonnements de Jean-Luc Mélenchon, "assez jolis, assez utopistes" mais inapplicables.

Cécile Duflot : "Vous êtes sérieux ?"

Si, sur son compte Twitter, Christophe Barbier a ensuite réitéré sa démonstration en s'efforçant possiblement de la rendre plus claire, ses explications n'ont pas tellement convaincu un certain nombre d'inscrits au réseau social. L'ancienne ministre Cécile Duflot y a ainsi interpellé l'éditorialiste en lui demandant s'il était "sérieux" dans son discours d'"impossibilité de payer les femmes à égalité".

Ce à quoi le journaliste a répondu, dans une apparente tentative d'apaiser le débat : "L'erreur de JL Mélenchon n'est pas sur les salaires, mais sur la retraite! Me suis-je mieux expliqué ? Cecile Duflot est-elle d'accord ? ;)"

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article

Pour en savoir plus