EELV : le parti écologiste "pas contacté" pour un retour au gouvernement

Par , publié le | modifié le
Politique Emmanuelle Cosse
Emmanuelle Cosse

Europe Écologie Les Verts ne devrait pas intégrer le gouvernement à l'occasion du prochain remaniement ministériel, comme l'ont indiqué mercredi soir les portes-paroles du parti écologiste.

Si l'on pouvait s'imaginer que l'un des temps forts du remaniement ministériel à venir serait le retour d'Europe Écologie Les Verts (EELV) au gouvernement, le parti écologiste ne devrait finalement pas intégrer ce dernier dans l'immédiat, comme l'ont signifié mercredi soir par voie de communiqué les portes-paroles d'EELV Julien Bayou et Sandrine Rousseau.

Ces derniers temps, les noms d'Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, et celui de son mari Denis Baupin, député de Paris, circulaient dans les discussions visant à établir la possible liste des prochains entrants au gouvernement. Pourtant, Julien Bayou et Sandrine Rousseau assurent qu'"à ce jour, EELV n'a pas été contacté".

Remaniement ministériel : "EELV n'a pas été contacté" selon les portes-paroles du parti

Et d'ajouter que "si les conditions n'étaient plus réunies pour faire progresser l'écologie en avril 2014 lors de la sortie de Cécile Duflot et de Pascal Canfin du gouvernement, elles ne le sont pas plus aujourd'hui". Le parti écologiste n'exclut cependant d'étudier une éventuelle proposition de dernière minute que François Hollande et Manuel Valls pourraient lui présenter : "si une proposition du Président de la République et du Premier ministre était éventuellement faite à l'ensemble du mouvement, le Bureau exécutif l'étudiera avec responsabilité et rendra un avis, avant de soumettre une feuille de route au Parlement du parti (le Conseil fédéral) qui se prononcera rapidement".

Politique gouvernementale : pas d'"horizon favorable à des politiques plus écologistes"

Que l'on ne s'y trompe toutefois pas, cette apparente porte entrouverte ne traduit pas un optimisme d'EELV quant à une compatibilité entre la problématique écologique et la politique se dessinant au gouvernement : "L'évolution de la politique gouvernementale ne laisse pas entrevoir un horizon favorable à des politiques plus écologistes, solidaires, compatibles avec le besoin de justice sociale et à même de construire une société apaisée dont l'une de nos valeurs cardinales, la fraternité, est profondément atteinte par le principe de déchéance de nationalité que le gouvernement souhaite inscrire dans la Constitution française".

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus