Éducation : ZupdeCo demande la suppression des devoirs à la maison

Par , publié le | modifié le
Société Un enfant faisant ses devoirs (image d'illustration)
Un enfant faisant ses devoirs (image d'illustration)

Pour l’association ZupdeCo, les devoirs à la maison créeraient des inégalités entre les élèves et devraient disparaître.

Les devoirs à la maison donnés aux collégiens ne font-ils que creuser les inégalités ? C’est en tout cas ce que pense l’association de lutte contre le décrochage scolaire ZupdeCo qui estime que les devoirs à la maison devraient disparaître.

Des inégalités entre les familles

Selon ZupdeCo qui se base sur une étude effectuée en juin, la moitié des parents d’élèves ne seraient pas en mesure d’aider leurs enfants dans toutes les matières pour les devoirs à la maison donnés au collège. Pire encore, ces derniers seraient source de stress supplémentaire et de dispute chez un tiers des familles interrogées.

Une situation qui crée immanquablement des inégalités selon ZupdeCo qui estime que les devoirs à la maison ne devraient plus exister. « Quand on demande aux parents quelle est leur relation aux devoirs, plus de la moitié d’entre eux répondent y consacrer moins de 15 minutes. La vraie inégalité à la maison, tous les soirs, ce sont les devoirs » déplore le directeur de l’association, François Benthanane.

Des devoirs à l’école

Pour l’association, les devoirs devraient être faits à l’école pour tous les élèves afin que chacun puisse bénéficier du même cadre et donc, des mêmes chances de réussite. Pour l’association, cela dégagerait plus de temps aux parents pour l’éducation sur d’autres sujets tels que la culture ou la vie en société.

ZupdeCo précise que ce type de dispositif a déjà été mis en place pendant quatre ans dans des collèges de zones d’éducation prioritaire (ZEP) avec réussite. De plus, 56 % des collégiens et 70 % des parents seraient favorables à cette disparition des devoirs à la maison. La Fédération des Conseils de Parents d’Élèves (FCPE) est également engagée dans ce combat depuis de nombreuses années. Une pétition est en ligne pour rejoindre le mouvement.

Crédits photos : Gaby Kooijman/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus