Éducation : les élèves de CE2 vont retrouver les évaluations

Par , publié le
Société Photo d'illustration. Des élèves dans une salle de classe.
Photo d'illustration. Des élèves dans une salle de classe.

Dans les semaines à venir, les évaluations vont opérer leur retour auprès des élèves de CE2, et ce au travers de tests de français et de mathématiques destinés à "aider les enseignants" à mieux cerner le niveau de chaque enfant.

Au cours des prochaines semaines, les élèves de CE2 vont être soumis à des évaluations censées "aider les enseignants" à jauger les forces et les faiblesses de chaque enfant  Environ 840.000 élèves d'écoles publiques et privées sont concernés par ces tests, qui porteront sur le français et les mathématiques.

Pour constituer ces évaluations, les enseignants vont être invités à piocher dans une banque de données riche de 400 fiches et accessible sur Éduscol, le portail national des professionnels de l'éducation. Au travers d'un communiqué paru un peu plus tôt dans la semaine, la Rue de Grenelle a toutefois précisé qu'"à la différence des évaluations précédentes", ces tests "ne sont pas faits pour alimenter les remontées statistiques vers les autorités académiques ou le ministère, mais pour aider les enseignants [...] à adapter leur outil pour faire progresser les enfants".

Élèves de CE2 : des évaluations portant sur le français et les mathématiques

Comme nous le rappelle Le Point avec AFP, des évaluations de type semblable avaient été instaurées en 2008 par Xavier Darcos, alors ministre de l'Éducation nationale. Elles ciblaient cependant des élèves de de CE1 et CM2 et présentaient deux tares supposées : celle de se dérouler en fin d'année et par conséquent de rendre impossible le soutien d'élèves en difficulté, et celle qui voyait les résultats être collectés au niveau national, nourrissant ainsi les craintes d'un classement établi sous le manteau. Ces tests seront supprimés avec l'accession au pouvoir de François Hollande.

Des résultats non collectés au niveau national

Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp (premier syndicat de l'enseignement primaire), affirme aujourd'hui que ces nouvelles évaluations apparaissent tel "un diagnostic afin de repérer les compétences et les difficultés des élèves dès le début d'année". En ajoutant que "ces tests sont au service de l'apprentissage de l'élève, et n'ont pas pour objectif d'établir un palmarès des établissements puisque les résultats restent au sein de chaque école."

Crédits photos : Kzenon/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus