EDF : 5 réacteurs nucléaires vont être stoppés cet hiver

Par , publié le
Énergie
Illustration. Une centrale nucléaire.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a confirmé mardi avoir demandé à EDF de procéder d'ici trois mois à l'arrêt de cinq réacteurs nucléaires supplémentaires afin de procéder à des contrôles sur d'éventuelles pièces défectueuses.

Les opérations de vérification se succèdent sur le parc nucléaire français. Après avoir demandé des essais complémentaires sur les générateurs de vapeur équipant 18 réacteurs de centrales françaises en juin dernier, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) indique que 5 nouveaux réacteurs vont être arrêtés dans les 3 mois à venir.

Une pièce fragilisée ?

C’est via un communiqué publié sur son site internet que l’ASN a diffusé l’information. EDF va devoir stopper 5 nouveaux réacteurs pour effectuer des vérifications sur les fonds primaires de ces derniers, fabriqués par Areva au Creusot (Saône-et-Loire) ou par JCFC au Japon, qui pourraient présenter « une zone de concentration importante en carbone pouvant conduire à des propriétés mécaniques plus faibles qu’attendu ».

Cette opération doit impérativement être effectué réacteur éteint et intervient dans le cadre d’un plan de vérification lancé auprès de 18 réacteurs. 6 d’entre eux ont déjà été vérifiés et ont été relancés, 7 autres sont en cours de vérifications et attendent le feu vert de l’ASN.

Deux réacteurs arrêtés à Fessenheim

L’ASN précise que deux de ces réacteurs sont situés dans la centrale du Tricastin (Drôme), les autres se trouvant, à Gravelines (Nord) et à Civaux (Vienne) et à Fessenheim (Haut-Rhin). La situation sera exceptionnelle pour cette dernière, un premier réacteur étant déjà arrêté depuis le 13 juin dernier, les deux réacteurs de la centrale seront donc stoppés.

Selon le site internet de RTE, le gestionnaire du réseau électrique à haute tension en France, 22 tranches nucléaires étaient à l’arrêt ou en service partiel ce mardi, notamment pour des maintenances techniques planifiées.

Une situation qui a fait grimper les prix de gros de l’électricité ces dernières semaines. Rappelons que le nucléaire fournit environ trois quarts de l’électricité en France.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus