Écrans : déconseillés pour les enfants de moins de 3 ans

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. Une mère et ses enfants devant une tablette.
Photo d'illustration. Une mère et ses enfants devant une tablette.

Alors qu'une enquête de l'AFPA révèle que près de la moitié des enfants de 3 ans ont déjà été au contact d'un écran, les pédiatres recommandent aux parents de limiter cet accès à leurs progénitures.

En février dernier, l'AFPA (Association française de pédiatrie ambulatoire) a conduit une enquête auprès de parents de 197 enfants de moins de 3 ans et de 231 enfants de plus de 3 ans scolarisés. Des parents suivis par 144 pédiatres de l'association. Le sujet de l'étude : l'interaction entre les jeunes enfants et les écrans, qu'il soit question d'un smartphone, d'un tablette, d'un téléviseur ou encore d'un ordinateur.

Un contact qui, selon l'AFPA, s'opère dans des contextes pas toujours des plus sains pour l'enfant. On apprend ainsi notamment que près de 50% des enfants de moins de 3 ans utilisent des écrans interactifs, et ce à raison de 30 minutes par semaine. Possiblement plus alarmant, ces usages interviennent sans la présence d'un adulte dans quasiment un cas sur trois.

Développement de l'enfant : l'écran de la tablette inutile ?

Autres observations de cette enquête rapportées par Pourquoi Docteur ?, 44% des parents d'enfants de moins de 3 ans leur ont déjà confié leur téléphone portable dans un cadre récréatif, et plus d'un tiers des enfants ont déjà été placés devant un programme télévisé qui ne leur était pas adapté.

Sans vouloir diaboliser les écrans, le docteur et pédiatre à Amiens François-Marie Caron indique que les parents ne perdent rien à ne pas les introduire à leurs enfants dès leur plus jeune âge : 'L'enfant n'a pas besoin d'une tablette pour se développer. S'il n'en a pas, il ne prendra pas de 'retard' sur les autres. Si l'enfant est demandeur, on peut l'initier à son utilisation, à partir de 2 ans et demi. Il est important de privilégier le jeu à partager, sans autre but que de jouer ensemble". Avant 3 ans, les pédiatres préconisent ainsi les jeux traditionnels et les livres et déconseillent par ailleurs la télévision.

La présence d'un adulte fortement recommandée

Quand l'enfant est âgé de 3 à 6 ans, l'usage de la tablette devient plus pertinent, même si le docteur Caron appelle à des recours modérés :  "À cet âge, il est indispensable de respecter 4 conditions : toujours utiliser la tablette sur des périodes courtes et jamais pendant le repas ou avant de dormir, être accompagné par un adulte ou un aîné, poursuivre l'unique objectif de jouer et utiliser des logiciels adaptés". Et d'ajouter que les enfants devraient attendre d'avoir 12 ans pour toucher aux réseaux sociaux, en raison de problématiques sociales particulièrement dures à supporter avant cet âge (solitude, risques de harcèlement).

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus