Ebola en Sierra Leone : la dernière patiente officielle guérie

Par , publié le | modifié le
Santé
Une vue microscopique du virus Ebola

Les autorités sanitaires de Sierra Leone ont annoncé mardi que la dernière patiente du pays officiellement connue est aujourd'hui guérie du virus Ebola.

Si la situation du virus Ebola en Afrique de l'Ouest est apparue incertaine en début d'année, avec d'abord la fin de l'épidémie annoncée dans cette région du globe puis la révélation d'un nouveau cas en Sierra Leone, il semble aujourd'hui établi que la dernière patiente officielle de ce pays est guérie du virus.

Cette femme âgée de 38 ans est la tante d'une jeune femme qui avait quant à elle succombé à Ebola en janvier dernier. Le docteur Foday Dafai, directeur du Contrôle et de la Prévention des maladies au ministère de la Santé, a fait savoir que la patiente trentenaire "est sortie vendredi [5 février] guérie et a été ramenée dans son village de Tonkolili (nord)". Et ce après que celle-ci ait bénéficié de soin dans un centre de traitement d'Ebola à Freetown et été soumise à deux tests négatifs.

Sierra Leone : nouveau compte à rebours avant une possible nouvelle fin d'épidémie d'Ebola

Cité par nos confrères du Parisien, le porte-parole du ministère de la Santé Sidi Yahya Tunis a quant à lui déclaré que "la Sierra Leone a recommencé le compte à rebours de 42 jours" conséquemment à cette guérison. Pour rappel, cette durée de 42 jours équivaut à deux fois la période maximale d'incubation du virus, et si respectée, permet d'officialiser une fin d'épidémie.

Une trentaine de personnes possiblement encore contaminées

Et si Ebola pourrait de nouveau avoir été officiellement éradiqué en Sierra Leone, on nous rapporte cependant qu'une trentaine de personnes possiblement porteuses du virus restent encore à être localisées. Selon un bilan officiel que l'OMS (Organisation mondiale de la santé) elle-même présente comme en deçà de la réalité, l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest a touché quelque 28.000 personnes et causé la mort de plus de 11.300 d'entre elles. Il s'agit là de la plus lourde épidémie jamais observée depuis la découverte d'Ebola au Zaïre (aujourd'hui République démocratique du Congo) en septembre 1976.

Crédits photos : jaddingt/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus