E3 : Nintendo, redécollage manqué pour la Wii U ?

Par , publié le | modifié le
Jeux vidéo Mario Tennis Ultra Smash (Wii U)
Mario Tennis Ultra Smash (Wii U)

Passer après Microsoft et Sony, tous deux particulièrement en forme pour leurs conférences pré-E3 respectives, s'annonçait assez corsé pour Nintendo. Qu'on se le dise, la firme au champignon est parvenue à rendre son Digital Event encore moins palpitant que prévu.

En ne se focalisant que sur les conférences données par les constructeurs à l'aube de cet E3 2015, on peut considérer que le cru a globalement été bon voire même de qualité supérieure comparé à celui des années précédentes. Et s'il ne peut accéder à l'excellence, c'est probablement en raison de la conférence Nintendo ayant sensiblement fait chuter la moyenne générale.

Depuis plusieurs éditions de l'évènement américain, et au contraire de ses concurrents, le constructeur japonais s'adresse directement à son public via des simili-conférences pré-enregistrées et accessibles sur la toile. Il peut ainsi s'éviter d'embarrassants silences ou des applaudissements relativement peu nourris dans l'accueil de telle ou telle annonce.

Nintendo : une conférence pré-E3 pas au niveau ?

Nintendo avait prévenu, cet E3 n'allait pas être le théâtre de nouvelles liées à la NX ni d'une nouvelle apparition du Zelda de la Wii U. On pouvait donc s'attendre à des remplaçants de choix. Seulement, l'apparente annonce majeure de ce Nintendo Digital Event, soit StarFox Zero, se voulait probablement plus appréciable GamePad en mains, sa réalisation ne faisant en effet que peu honneur à la Wii U. Et Nintendo de rendre deux de ses licences phares un peu moins intouchables en annonçant de nouveaux Metroid et Zelda peu emballants pour sa 3DS. Des titres orientés multijoueur et n'affichant pas une ambition folle.

https://www.youtube.com/watch?v=aZIMgeUpE7w

Lourd mais consistant ?

Sans compter la place conséquente accordée aux amiibo qui a pu convaincre les internautes d'un Nintendo Digital Event négligé par Nintendo lui-même. Certes, Yoshi's Woolly World et Xenoblade Chronicles X, déjà annoncés et prévus pour cette année, ont pu rehausser le niveau, de même que les interludes où les pontes de la firme nippone étaient représentés par des Muppets. Mais difficile de ne pas parler de (profonde) déception côté Kyoto. Restent la gamescom et le TGS pour marquer de bien meilleure manière cette année 2015.

Partager cet article

Pour en savoir plus