Dunkerque : un homme battu à mort par deux adolescents

Par , publié le
Faits Divers L'ambulance des pompiers (photo d'intervention)
L'ambulance des pompiers (photo d'intervention)

Mardi à Dunkerque, un homme de 22 ans a succombé à des coups portés par deux adolescents. Les deux parties étaient apparemment concernées par un différend par proches interposés.

Le drame s'est produit mardi à Dunkerque, dans le Nord de la France. Un homme âgé de 22 ans a ainsi succombé aux coups portés à son encontre par deux adolescents. Ces derniers sont venus vers lui alors qu'il se promenait dans un quartier périphérique de la ville.

Nos confrères de MYTF1News précisent que la victime a d'abord été frappée par une jeune femme, laquelle accompagnait les deux lycéens. Les ados ont ensuite emboîté le pas de l'assaillante en s'en prenant eux aussi au jeune homme. Celui-ci, après être tombé au sol la tête la première, a alors été brutalement frappé au crâne selon les informations du parquet.

Battu à mort par deux ados à Dunkerque : un apparent différend entre la victime et ses assaillants

Les deux adolescents et la jeune femme ont quitté les lieux alors que la victime reposait, inconsciente, dans une mare de sang. En dépit de l'intervention des secours, le jeune homme a été déclaré mort une heure après. Une autopsie devrait permettre d'établir de manière précise les circonstances de la tragédie, de même que le témoignage d'éventuels spectateurs de la scène. Il apparaîtrait cependant déjà que les agresseurs aient agi suite à un différend par proches interposés qui les opposait à leur victime.

Des suspects placés en garde à vue et prochainement mis en examen

Quant au trio suspecté d'avoir causé la mort de la victime, un groupe composé de deux mineurs et d'une majeure, il a fait l'objet d'une interpellation moins de deux heures après les faits. Tous trois ont été placés en garde à vue et il est attendu qu'ils soient mis en examen d'ici demain jeudi pour "coups mortels".

Crédits photos : © AFP/Archives Thierry Zoccolan

Partager cet article

Pour en savoir plus