Le drone qui aurait percuté un avion, était en fait un sac plastique... ou autre

Par , publié le
International Photo d'illustration. Un drone.
Photo d'illustration. Un drone.

Fausse alerte sur le supposé drone qui aurait percuté un avion de la British Airways. Le ministère des transports britannique affirme qu'il s'agissait peut-être d'autre chose.

L’affaire avait provoqué de nombreuses inquiétudes, mais finalement, ce n’est peut-être pas un drone qui a heurté un avion de la British Airways, mais plutôt un sac plastique, ou quelque chose dans le genre, selon le ministère des Transports britannique.

"Ce n'était pas un incident avec un drone", a assuré jeudi le ministre des Transports Patrick McLoughlin devant le Parlement. "Le pilote doit se concentrer sur beaucoup de choses au moment de l'atterrissage donc nous ne savons pas vraiment ce qu'il a vu", a-t-il ajouté. Après inspection, l’Airbus avait été autorisé à continuer de voler.

"Un sac plastique ou autre"

Alors en phase d’atterrissage à Heathrow, cet Airbus A320 qui reliait Genève à Londres avec 132 passagers aurait été heurté par un objet non-identifié. Pour le secrétaire d’Etat aux Transports Robert Goodwill, le fameux drone en question, était peut-être « un sac plastique ou autre ».

.23 collisions entre drone et avions évités en 2015

L’enquête, confiée par le Bureau d’enquête britannique sur les accidents aériens, a donc été clôturée. D’après une agence de sécurité aérienne, 23 collisions entre des avions et des drones auraient été évitées de justesse en seulement six mois, entre avril et octobre 2015 dans les aéroports du Royaume-Uni.

En France, la gendarmerie des transports aériens a recensé huit signalements de survols illicites autour de l'aéroport de Roissy et des enquêtes préliminaires ont été ouvertes, selon la DGAC.

Crédits photos : Wikimedia CC

Partager cet article

Pour en savoir plus