Droit de vote à 16 ans : 62% des lycéens sont pour

Par , publié le
Politique
Des isoloirs. Photo d'illustration.

Selon une étude de l’Union nationale des lycées, les lycéens français sont favorables au droit de vote à partir de 16 ans.

Faut-il avancer l’âge légal du droit de vote ? La question revient sur le devant de la scène en cette année d’élection présidentielle en France.

Les plus jeunes semblent de plus en plus impliqués dans la vie politique et selon une enquête de l’Union nationale lycéenne (UNL), les lycéens sont majoritairement favorables pour faire passer le droit de vote à 16 ans.

L’exemple des primaires de la gauche

Pour les besoins de son sondage, l’UNL a interrogé plus de 57 000 lycéens dans 326 lycées de France. Au total, 62 % d’entre eux se déclarent favorables à un rajeunissement du droit de vote à l’âge de 16 ans. L’organisation lycéenne y voit « une véritable preuve de la volonté de la jeunesse de s’impliquer dans la vie de la cité d’une part, et de se faire entendre dans ses revendications propres d’autre part ».

Il est déjà possible, pour les mineurs de plus de 16 ans, de voter au premier tour du scrutin des primaires de la gauche qui se déroulera dimanche, à condition d’être adhérent à l’un des partis représentés.

Des candidats à la présidentielle favorables

Certains candidats à l’élection présidentielle se déclarent favorables à la proposition de l’UNL. Ainsi Jean-Luc Mélenchon a inscrit l’abaissement du droit de vote à 16 ans dans son programme et François Fillon y serait également favorable.

Rappelons qu’en France, il fallait avoir 21 ans pour voter jusqu’en 1974 où il a été abaissé à 18 ans par Valéry Giscard d’Estaing. En Écosse, 80% des 16-18ans avaient participé au référendum sur l’indépendance de l’Écosse de 2014. Les jeunes ont donc plus de conscience politique que certains semblent le penser et pourraient devenir un enjeu capital des élections à venir.

Crédits photos : Steve Cukrov/Shutterstock.com

Partager cet article