Dordogne : 6 mois de prison ferme pour avoir menacé de "faire pire que le Bataclan"

Par , publié le
France Photo d'illustration. Les barbelés d'une prison.
Photo d'illustration. Les barbelés d'une prison.

A Neuvic, le détenu d'une prison a écopé d'une peine de 6 mois fermes pour provocation au terrorisme. L'homme au casier déjà bien chargé avait promis à un détenu de "faire pire que le Bataclan".

Mercredi 30 décembre, un détenu de la prison de Neuvic en Dordogne a été condamné à 6 mois de prison ferme pour provocation au terrorisme et menaces de mort. A 26 ans, l'homme a déjà un lourd casier judiciaire.

Le détenu déjà condamné au début du mois

Une trentaine de mentions garnissent déjà le casier judiciaire de cet homme originaire des Bouches-du-Rhône. Délits de la route, trafic de stupéfiants entre autres auxquels s'est ajoutée au début décembre une condamnation à 4 mois ferme pour violence sur un surveillant pénitentiaire, mordu pendant un transfert.

Au milieu du mois, autre incident au cours duquel il menace 2 surveillants et un médecin en promettant d'acheter des Kalachnikov pour "tuer un maximum de personnes" à sa sortie de prison.

"Faire pire que le Bataclan"

Dimanche et lundi derniers, il se met à nouveau en colère quand il est informé qu'il ne pourra pas être le destinataire d'un cadeau de Noël, l'expéditeur n'entrant pas dans la liste des personnes pouvant le lui faire parvenir. Le surveillant présent fait alors l'objet de menaces : "sur le Coran à la Mecque", le détenu le "retrouvera" et promet de "faire pire que le Bataclan". En cellule il est allé jusqu'à exhorter les autres prisonniers à "tuer ces chiens de surveillants et brûler leurs maisons". Jugé en comparution immédiate, il s'est donc vu condamner à 6 mois de prison ferme et pourrait faire l'objet d'un transfert d'un transfert en direction d'un nouveau centre pénitentiaire.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus