Donald Trump recommande la voie postale pour communiquer d'importantes informations

Par , publié le
International
Donald Trump

Doutant toujours de la responsabilité des services secrets russes dans un supposé piratage des élections américaines, le président-élu des États-Unis Donald Trump a déclaré qu'il fallait privilégier la voie postale à l'ordinateur dans la communication d'infos sensibles.

Barack Obama estime que les services secrets russes ont procédé au piratage des élections américaines, et spécifiquement du parti démocrate représenté par Hillary Clinton. Une manœuvre qui pourrait avoir décidé de l'issue du scrutin, finalement remporté par Donald Trump.

Pour celui qui est encore le président-élu des États-Unis, si piratage il y a eu, il ne pourrait pas forcément avoir été exécuté du côté du Kremlin. C'est ce que Donald Trump a ainsi déclaré samedi à des journalistes, dans des propos traduits rapportés par Numerama : "Je m’y connais bien en hacking. Et je sais que c’est une chose difficile à prouver, du coup cela pourrait être le fait de quelqu’un d’autre".

Piratage : Trump juge le courrier plus fiable que l'informatique

Il est d'ailleurs attendu que le milliardaire s'exprime publiquement sur le sujet mardi ou mercredi, ayant ainsi indiqué lors de cette soirée du réveillon "savoir des choses que les autres ne savent pas". Le 45ème président des États-Unis s'est ensuite livré à une recommandation qui n'a pas manquer d'étonner :

"Si vous avez quelque chose d’important à communiquer, écrivez-le et faites-le livrer par courrier". Et d'ajouter qu'à son sens, "aucun ordinateur n'est sécurisé".

Une recommandation discutable ?

On peut en effet se poser la question, à l'ère du tout connecté, si tout ordinateur relié à la toile n'est pas une cible potentielle pour des pirates informatiques. Toutefois, considérer la voie postale comme plus sécurisante se veut un pari hasardeux, parce que l'information n'arrive pas immédiatement à son destinataire et qu'elle a le temps, et l'occasion, d'être interceptée par plusieurs intermédiaires.

De plus, en ayant fait cette confidence non sans avoir envisagé qu'elle soit reprise quelques heures plus tard, Donald Trump a possiblement pu attirer un peu plus les regards sur ses communications papier, en admettant qu'il privilégie bien ce biais pour transmettre certaines informations sensibles.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus