Donald Trump rattrapé par d’anciens propos machistes et salaces

Par , publié le
International
Le candidat républicain à la présidentielle américaine, Donald Trump, le 6 octobre 2016 à Sandown, dans le New Hampshire

Un enregistrement d’une conversation privée de Donald Trump datant de 2005 est remonté à la surface. Le candidat à la Maison Blanche explique ses techniques machistes auprès des femmes.

Un ancien enregistrement privé, enregistré à son insu, lors d’un échange entre Donald Trump et le présentateur de l’émission de télévision « Access Hollywood », donne une version très crue du candidat à la Maison Blanche. Celui-ci explique comment il agit avec les femmes et comment il profite de sa notoriété pour obtenir les faveurs qu’il souhaite.

Les techniques de séduction très machistes de Donald Trump

Dans l’échange qu’il a avec son homologue masculin, le milliardaire explique que par le passé, il a essayé de séduire une femme mais a échoué. Dans un langage très cru et machiste, le candidat à la Maison Blanche raconte son échec en séduction avant que les deux hommes aperçoivent une actrice qui les attend en dehors du bus où se trouvent les deux personnes.

Donald Trump, à la vue de la jolie actrice, dit alors au présentateur : « Il faut que je prenne des Tic-Tac au cas où je l'embrasse ». Le milliardaire ajoute : « Je suis automatiquement attiré par les belles... je les embrasse tout de suite, comme un aimant. Je les embrasse, je n'attends même pas » avant de conclure : « Quand on est une star, elles nous laissent faire. On fait tout ce qu'on veut ».

Donald Trump exprime des regrets et attaque Bill Clinton

Peu de temps après la publication des propos privés de Donald Trump, celui-ci a rapidement publié un communiqué dans lequel il exprime des regrets : « C'était des plaisanteries de vestiaire, une conversation privée il y a des années. Bill Clinton m'a dit des choses bien pires sur des terrains de golf, sans comparaison. Je m'excuse auprès de tous ceux qui sont blessés ».

Selon le quotidien « Washington Post » qui a publié des extraits de cette conversation, l’échange daterait de plus de onze ans. Il semblerait que ces pratiques de « séduction » très directes soient particulièrement communes chez les personnes disposant d’une certaine notoriété. Les nombreux scandales sexuels de stars ou d’hommes politiques en attestent

La pratique d’utiliser une conversation privée enregistrée à l’insu d’une personne et de la publier plus de dix ans après est une attaque particulièrement basse. La campagne pour la présidentielle américaine est, cette année, particulièrement placée sur la bassesse et sur l'attaque de la personne et non dans le débat d'idées.

Hillary Clinton, sa rivale dans la course à la présidentielle, a bien évidemment sauté sur l’occasion en déclarant : « C'est horrible. Nous ne pouvons pas permettre à cet homme de devenir président ». La candidate a sans doute oublié le scandale sexuel qui avait entaché le mandat présidentiel de son mari.

Crédits photos : © AFP Mary Schwalm

Partager cet article

Pour en savoir plus