Donal Trump lance un livre de campagne à l'image de son personnage

Par , publié le
International Donald Trump à son arrivée au premier débat des primaires républicaines le 6 août 2015 à Cleveland
Donald Trump à son arrivée au premier débat des primaires républicaines le 6 août 2015 à Cleveland

Donald Trump, candidat aux primaires pour les élections présidentielles de 2016 aux Etats-Unis, vient de lancer un livre de campagne haut en couleurs à l'image de cet homme paradoxal.

Hier mardi, Donald Trump a publié un livre de campagne nommé : "L'Amérique estropiée: comment rendre sa grandeur à l'Amérique?". Ce livre reprend les termes chers à son auteur et l'on y retrouve sa gouaille habituelle, bien loin du politiquement correct et ses idées souvent radicales.

Une stratégie populiste et souvent directe voir simpliste

Les convictions politiques et les idées développées par Donald Trump sont bien loin de celles que l'on retrouve dans la classe politique. Personnage pittoresque qui n'hésite pas à dire ce qu'il pense avec un langage parfois grossier, le candidat à l'investiture insiste dans son livre sur les thèmes qui lui sont chers.

Il voit dans le déclin de l'Amérique des causes aussi diverses que l'immigration ou la mainmise des riches sur les pouvoirs. Il réitère son engagement pour le port d'armes, le gaz de schiste, sa lutte contre l'assurance maladie et insiste sur son sens inné des affaires qui serait, selon lui, un atout majeur pour être un bon président

Une farce qui commence à durer et à inquiéter

Lorsque Donald Trump a déposé sa candidature à l'investiture pour les élections présidentielles, beaucoup ont ri pensant qu'il allait recueillir une très faible adhésion et qu'il ne résisterait pas face à des professionnels de la politique. C'était sans compter sur les capacités du milliardaire.

Cependant, le trublion de ses élections continue de caracoler en tête des sondages, éclipsant même Jeb Bush ou encore Ben Carson. Son franc parler semble faire mouche à un moment où les américains se sentent trahis et déconnectés de leurs politiciens. Donald n'hésite pas, devant les caméras, à déclarer : "je pense que je vais être investi et gagner la Maison-Blanche. Je pense que battre Hillary Clinton va être facile, car ses antécédents sont tellement mauvais".

Crédits photos : © AFP MANDEL NGAN

Partager cet article

Pour en savoir plus