Djibril Cissé accepte de payer sa dette grecque

Par , publié le
Foot Djibril Cissé veut faire barrage au FN
Djibril Cissé veut faire barrage au FN

Djibril Cissé a été rattrapé par le Fisc grec et devra rembourser 300.000 euros d’arriérés d’impôt.

Alors que l’avenir de la Grèce est en suspend suite au défaut de paiement de la dette de 1,5 milliard d’euros qu’elle devait au FMI et qu’un référendum sera organisé dans le pays par Alexis Tsipras, le pays récupérera quelques billes auprès d’un footballeur bien connu chez nous.

Djibril Cissé, qui a passé deux ans dans le club grec du Panathinaïkos, a été rattrapé par le Fisc local et devra s’acquitter d’une dette de 300.000 euros.

Djibril Cissé et la dette grecque

Cette histoire d’arriéré est, semble-t-il, due à un malentendu entre le joueur et son ancien club pour lequel il a joué entre 2009 et 2011. Le joueur, désormais en préretraite sportive, pense à l'épouqe que c’est son club qui s’occupera de payer ses impôts en Grèce.

Le Panathinaïkos lui précise qu’aucune clause de ce genre n’était prévue dans le contrat qui le liait à l’international tricolore. Djibril Cissé se voit donc redevable de la somme de 300.000 euros aux Trésor Public grecque et a décidé d’assumer cette dette.

Un paiement étalé sur huit ans

Le joueur a profité de son passage en Grèce où il va se produire en tant que DJ pour rencontrer le Fisc et aménager le paiement de sa dette. Finalement, Djibril Cissé bénéficiera d’une réduction de 30 % sur ses pénalités et majorations et il devra verser les sommes chaque mois pendant huit ans. Ce qui représente un versement de 3000 euros par mois pendant 100 mois.

Si Djib’ avait décidé de payer le montant total d’un coup, il n’aurait pas eu de majoration comme le stipule la loi adoptée cette année par l’actuel gouvernement de Tsipras pour aider le pays à surmonter son endettement. En attendant, Cissé continuera de fouler les terrains puisque ce dernier a signé une pige de cinq matchs avec le club amateur de la Jeunesse sportive de Saint-Pierre à la Réunion.

Crédits photos : fb djibril cissé

Partager cet article

Pour en savoir plus