Diva ? Un journaliste du Parisien descend l'actrice Jennifer Lawrence

Par , publié le
Cinéma
Jennifer Lawrence dans Passengers

Après l'animateur Cauet, c'est un journaliste du Parisien qui critique ouvertement l'attitude de la comédienne Jennifer Lawrence vue dans 'Hunger Games : L’Embrasement', après un interview visiblement désagréable.

C'est par ces mots que le journaliste du Parisien conclu son papier sur Jennifer Lawrence : "Bref, M lle Lawrence a pris la grosse tête, au point de se saborder : il n'y a tellement rien à tirer de cette rencontre qu'on est bien incapable de sauver la moindre citation de sa part. Lamentable...", écrit-il.

Mais alors, Jennifer Lawrence joue-t-elle la diva lors de ses interviews ? Il y a quelques semaines dans TPMP, l'animateur Cauet racontait son très mauvais souvenir de sa rencontre avec l'actrice d'"Happiness Therapy" en revenant sur son tweet de l'époque : "Je viens de faire l’interview pour #hungergames @jenniferlawrence en mode pas de serrage de main/ pas de selfie .. Ben pas d'interview alors", avait écrit le chroniqueur d'Hanouna revenant sur cet épisode sur le plateau de "Touche pas à mon poste" :
"Alors connasse number one c'est Jennifer Lawrence. C'était déjà bien parce que j'ai demandé un selfie au début pour démarrer la séquence, et elle m'a dit qu'elle faisait pas, et ne m'a pas serré la main à la fin".

"On est bien incapable de sauver la moindre citation de sa part. Lamentable..."

Dans les pages culture de notre confrère, le journal revient sur l'entretien obtenu avec l'actrice dans le cadre de la promotion de son film "Passengers" (avec Chris Pratt à l'affiche) : "On suit Jennifer Lawrence depuis son premier rôle marquant, l'adore dure à cuire de 'Winter's Bone', suivi de son explosion dans la saga 'Hunger Games'. On l'a adorée dans 'Happiness Therapy' qui lui a valu l'Oscar de la meilleure actrice en 2013. A l'époque elle était souriante et intéressante, toujours prête en interview à ne pas servir la langue de bois typique de Hollywood", attaque le journaliste avant de terminer :
"Lors de notre interview pour "Passengers", elle n'avait rien à dire, ou si peu, sur le film, prenait ses interlocuteurs de haut, et gloussait bêtement, interrompant sans cesse le malheureux Chris Pratt. Elle doit avoir pris la grosse tête, au point de se saborder. Dommage car il n'y a rien à tirer de cette rencontre. On est bien incapable de sauver la moindre citation de sa part. Lamentable...",  clôture le journaliste du Parisien.

Crédits photos : capture bande -annonce film Passengers/Columbia

Partager cet article

Pour en savoir plus