Deux-Sèvres : un crâne humain découvert par un pêcheur

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Un véhicule de la gendarmerie (photo d'illustration)
Un véhicule de la gendarmerie (photo d'illustration)

Dimanche dans les Deux-Sèvres, un pêcheur a découvert un crâne humain ayant possiblement appartenu à un enfant. Il pourrait être question ici d'une affaire criminelle.

Dimanche après-midi dans l'étang de la Ballistière, situé au nord de la commune de Thouars (Deux-Sèvres), un homme a eu la surprise de repêcher un crâne humain. Une macabre prise ayant eu lieu peu après 16h00 et qui conduira le pêcheur à immédiatement alerter les gendarmes.

Une source proche du dossier précise que les autorités sont restées plusieurs heures sur les lieux. Et selon des sources concordantes, ce dernier pourrait avoir appartenu à un enfant, étant donné sa taille réduite.

Crâne humain repêché dans les Deux-Sèvres : une potentielle affaire criminelle

Lundi, le parquet de Niort s'est brièvement exprimé sur cette découverte, indiquant qu'elle s'inscrivait éventuellement dans le cadre d'une affaire criminelle. Il n'en aura cependant pas révélé davantage de manière à ne pas entraver la bonne marche de l'enquête en cours. Le crâne a été transmis à l'Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN) de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) où il est attendu qu'il y soit expertisé, comme le rapporte l'AFP.

De nouvelles recherches à mener lundi

En ce même lundi, les enquêteurs étaient censés procéder à de nouvelles recherches sur place, concernant un sondage du plan d'eau à réaliser conjointement avec des plongeurs. Il n'est en effet pas impossible que d'autres restes humains résident au fond de l'étang. Le plan d'eau de ce dernier présente une superficie de plus ou moins dix hectares, et si ses alentours sont prévus pour la détente et le divertissement, notamment via un mini-golf et des aires de pique-nique, il est cependant défendu de s'y baigner.

Crédits photos : hadescom/Shutterstock.com

Partager cet article