Deux réseaux de passeurs démantelés dans le Nord

Par , publié le | modifié le
France Jungle de Calais
Jungle de Calais

Le ministère de l'intérieur a annoncé le démantèlement deux réseaux de passeurs. Ce serait le huitième démantèlement depuis le début de l'année.

Deux réseaux de passeurs auraient été démantelés en moins de 24 heures dans le Nord, annonce la police. Les personnes interpellées se trouvaient à Grande-Synthe, ville proche de Dunkerque, où l’on trouverait près de 3000 migrants désireux de rejoindre la Grande-Bretagne. "Hier et ce matin, les agents de la Brigade mobile de recherche de Lille, appuyées par les forces locales, ont interpellé dix-sept individus, dont sept passeurs qui exploitaient la détresse des migrants" déclare le Ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Parmi les personnes interpellées, quatre kurdes soupçonnés d’être des passeurs, et six français qui visiblement  "participaient à la logistique des réseaux". Par exemple, en "faisant monter les migrants dans des véhicules, ou via un séjour illégal" précise le communiqué. L’aide de français dans des réseaux de passeurs serait un phénomène occasionnel fait savoir le ministère.

Une arme à feu retrouvée parmi les réseaux

Outre les personnes interpellées, les policiers ont également mis la main sur une arme à feu. En revanche, les sommes d’argent brassées par ces deux réseaux n’ont pas encore été communiquées. A titre d’information faire passer un migrant en Grande-Bretagne peut se négocier jusqu’à 1000euros.

28 réseaux de passeurs démantelés en 2015

Le ministère de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a rappelé que 28 réseaux de passeurs ont été démantelés l’année dernière dans la région du Nord. Depuis le début de l’année 2016, huit réseaux auraient été démantelés seulement dans le Pas-de-Calais. En Europe, les réseaux de passeurs se sont multipliés, principalement depuis le conflit en Syrie.

Partager cet article

Pour en savoir plus