Les deux lunes de Mars commencent à livrer le secret de leur formation

Par , publié le | modifié le
Sciences Phobos, l'une des deux lunes de Mars.
Phobos, l'une des deux lunes de Mars.

Phobos et Deimos, les deux lunes martiennes, ne seraient en fait pas des astéroïdes "capturés" par Mars. Leur formation pourrait provenir d'une énorme collision.

La revue Nature Geoscience a publié lundi les résultats d'une étude menée par des scientifiques français. Une autre étude, elle relayée par The Astrophysical Journal, arrive à peu près aux mêmes résultats que la première. Elles remettent toutes deux en cause la théorie de la formation des deux lunes de Mars, Phobos et Deimos, selon laquelle il s'agirait d'astéroïdes attrapés par l'attraction de la Planète Rouge.

Phobos et Deimos, nées d'une collision avec une protoplanète ?

Entre 100 et 800 millions d'années après la naissance de Mars, cette dernière aurait été percutée par une protoplanète (une planète dans un système en formation qui n'a pas encore atteint sa taille finale). Une gigantesque collision de laquelle auraient été créés plusieurs lunes. Seules Deimos et Phobos ne seraient pas retombées au sol.

Sébastien Charnoz, l’un des auteurs de l'une des deux études, précise : "Une des difficultés majeures était d’expliquer pourquoi un impact géant sur Mars avait généré deux lunes si différentes de la nôtre, qui est constituée d’une masse unique alors qu’elle serait elle aussi née d’un impact".

Une collision dévastatrice

C'est l'orbite et l'orientation de Phobos et Deimos, inhabituelles, qui ont mis la puce à l'oreille des scientifiques. Selon l'agence Belga, qui relaie l'information, "cette collision pourrait avoir dévasté l'hémisphère nord de Mars, y effaçant tout relief, et imprimé à la planète rouge sa rotation, lui imposant un cycle jour-nuit comme sur Terre".

Dans leur étude, les scientifiques précisent encore : "Le mécanisme nécessite que Mars ait possédé dans le passé d'autres lunes aujourd'hui disparues, qui ont rassemblé les débris pour former Phobos et Deimos. Le scénario proposé permet de comprendre pourquoi Mars a deux lunes et non une seule comme la Terre".

En 2022, il est prévu que l'agence spatiale japonaise lance une mission d’exploration visant à rapporter des échantillons de Phobos.

Crédits photos : NASA/JPL-Caltech/University of Arizona

Partager cet article

Pour en savoir plus