Des pirates paralysent l’aéroport Chopin de Varsovie

Par , publié le
International Grève aéroport

L’aéroport international de Varsovie a été paralysé pendant 5 heures à la suite d’un piratage informatique visant la compagnie LOT Polish Airlines.

Les systèmes informatiques des aéroports et des compagnies aériennes sont censés être parmi les plus sécurisés de la planète. Mais quand un groupe de hackers parvient à les pénétrer, les conséquences peuvent devenir très problématiques.

Un groupe de pirates informatiques est parvenu à hacker le système de la compagnie aérienne de la compagnie polonaise LOT dimanche 21 juin. Conséquence, l’aéroport Chopin de Varsovie a été complètement paralysé pendant près de 5 heures.

L’attaque informatique vise la compagnie LOT

C’est vers 17 h (heure de Paris) que les pirates parviennent à casser les sécurités des serveurs informatiques de la compagnie aérienne LOT Polish Airlines. Un système informatique qui sert à gérer les opérations au sol et les plans de vols de la compagnie nationale polonaise.

Conséquence immédiate, le trafic aérien est immédiatement interrompu à l’aéroport de Varsovie. Une dizaine de vols internationaux (Stockholm, Copenhague, Düsseldorf, Munich…)  ont été purement et simplement annulés pendant qu’une douzaine d’autre sera retardée. L’attaque est finalement endiguée au bout de 5 heures et 1400 passagers au total auront été affectés.

Les passagers pas en danger

C’est donc vers 22 h que l’attaque a été maîtrisée et que le trafic aérien a pu reprendre petit à petit. Seul l’aéroport Chopin a été affecté et la sécurité des passagers n’aurait jamais été menacée.

Selon Adrian Kubicki, porte-parole de la compagnie interrogé à la télévision polonaise, « Il s’agit d’une première attaque de ce genre (contre la compagnie LOT). Il y a eu dans le passé des attaques contre d’autres compagnies aériennes [...] Nous utilisons pourtant des systèmes informatiques dernier cri ». « Ces attaques ont des effets pénibles et très spectaculaires », a ajouté le porte-parole. Les services de sécurité polonais, dont l’Agence de sécurité intérieure ABW et le Centre gouvernemental de sécurité, ont été mobilisés pour gérer cette situation de crise.

Partager cet article

Pour en savoir plus