Départementale partielle à Orange : les deux extrême-droites au second tour

Par , publié le
Politique Des isoloirs. Photo d'illustration.
Des isoloirs. Photo d'illustration.

Dimanche soir, la liste de la Ligue du Sud est arrivée en tête devant le binôme du FN au premier tour de l'élection départementale partielle dans le canton d'Orange.

Dans le canton d'Orange (Vaucluse), ce sont donc deux partis d'extrême-droite qui s'affronteront à l'occasion du second tour de l'élection départementale partielle. Fortement divisé, le PS avait renoncé à présenter des candidats.

La ligue du Sud confirme son enracinement

Le parti identitaire est arrivé en tête à l'issue du scrutin avec 41,16% des voix. Pour leur part, les candidats du FN Jean-François Mattei et Brigitte Vigne ont recueilli 24,30% des suffrages. En revanche, les binômes Les Républicains (15,80%), Front de Gauche (13,83%) et écologistes (4,91%) ne seront pas présents au second tour.

Le parti fondé en 2010 par Jacques Bompard, député-maire d'Orange confirme ainsi sa position dans ce fief du sud de la France. C'est son fils, Yann, qui faisait campagne.

Le PS très divisé

"Compte tenu des résultats de la gauche dans ce territoire, de l'impossibilité de déboucher sur un accord de premier tour avec nos partenaires traditionnels et dans un esprit de responsabilité", le Parti socialiste n'avait pas présenté de candidat pour ce premier tour, dont le second est prévu dimanche 9 octobre.

En mars 2015, le FN était arrivé en tête au premier tour devant la Ligue du Sud dans le même contexte électoral. Mais après un recours intenté par le binôme Front National, le Conseil d'Etat avait annulé l'élection, jugeant que des votes du second tour étaient litigieux.

Crédits photos : Steve Cukrov/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus