Découverte d'une pieuvre "fantôme" au large de Hawaï

Par , publié le
International Okeanos Explorer, navire appartenant à l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA)
Okeanos Explorer, navire appartenant à l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA)

Des scientifiques américains de la NOAA ont découvert une pieuvre encore inconnue au large de Hawaï.

Des scientifiques de l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) ont découvert par hasard une pieuvre translucide, rapidement baptisée Casper sur les réseaux sociaux. Il pourrait s'agir d'une espèce de pieuvre encore inconnue.

Une découverte inattendue

Des chercheurs de la NOAA se sont rendus au large de l'île hawaïenne de Necker avec leur navire Okeanos Explorer pour obtenir des informations sur la géologie des fonds sous-marins. Alors qu'ils effectuaient une plongée à l'aide du véhicule télécommandé Deep Discoverer, ils sont tombés nez à nez avec un drôle de petit octopode qui se trouvait à 4 290 mètres de profondeur.

Michael Vecchione, l'un des responsables de la NOAA a déclaré : "L'apparence de cet animal différait de tout ce qu'il y avait dans les annales jamais publiées jusqu'à présent et c'est l'observation la plus profonde jamais effectuée pour cette espèce de céphalopode". La NOAA a rapidement posté la photo de ce petit octopode translucide sur les réseaux sociaux. Les internautes l'ont unanimement baptisé Casper, de part sa ressemblance avec le célèbre fantôme.

Pas de cellules pigmentaires

Si ce petit octopode est translucide, c'est parce qu'il ne possède pas de "cellules pigmentaires appelées chromatophores, typiques des céphalopodes", a expliqué la NOAA. Sa particularité ne s'arrête pas là, contrairement aux autres espèces de pieuvres il ne possède qu'une seule rangée de ventouses sur chaque tentacule au lieu de deux et il semble ne pas être très musclé. "C’est presque certainement une espèce jamais identifiée et qui pourrait ne pas appartenir à une famille connue", a déclaré la NOAA.

Le petit Casper a été observé lors d'une mission menée par le navire Okeanos Explorer, un bateau financé par des fonds fédéraux et qui sillonne la planète depuis 2008 pour obtenir de précieuses informations sur la géologie et le vie marine.

Partager cet article