Déchets nucléaires : un amendement de la loi Macron décrié par les Verts

Par , publié le
Environnement
Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron à Paris, le 12 mai 2015

Les Verts dénoncent un amendement de la loi Macron récemment votée prévoyant un enfouissement des déchets nucléaires sur un site français.

La loi Macron a été officiellement et définitivement votée le 10 juillet dernier, avec tout ce que cela peut comporter d'amendements discutables et discutés comme celui récemment fustigé par les associations et élus écologistes. Cet amendement, désormais validé donc, prévoit en effet l'enfouissement de déchets nucléaires sur un site français "unique en son genre" et situé dans la Meuse.

Concrètement, ce projet, nommé "Cigéo", vise à concerner les déchets nucléaires considérés comme les plus radioactifs (soit 3% de cette production), de même que les résidus de "moyenne activité à vie longue". Ces déchets sont prévus pour être enterrés à 500 mètres sous terre dans la commune de Bure.

Loi Macron : un projet décrié d'enfouissement de déchets nucléaires en France

Comme nous l'indique l'AFP, le projet sera mené par l'Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra), avec une phase pilote qui devrait démarrer en 2025. La possibilité d'un stockage réversible devrait être présente afin de respecter la loi de 2006. Rien cependant qui ne semble pouvoir calmer les ardeurs des écologistes.

Les Verts dénoncent un "passage en force" désastreux pour l'écologie

Ainsi, pour l'association Sortir du nucléaire, "ce passage en force se situe dans la droite ligne du déni de démocratie dont ont fait preuve l'Andra et les autorités depuis des années. [...] Il en va malheureusement de même pour l'ensemble de l'industrie nucléaire : EPR imposé sans débat préalable, promesse électorale bafouée sur la fermeture de Fessenheim..." Pour Cyrille Cornier de Greenpeace France, "ce passage en force laisse mal présager du vote sur la loi de transition énergétique, dans deux semaines, qui doit réorienter le système énergétique vers les renouvelables". Jean-Louis Roumégas, chef de file pour les écologistes sur l'examen de la loi Macron s'étant exprimé auprès de France 24, qualifie quant à lui ce projet de "bombe à retardement pour les générations futures, car personne n'est capable de dire aujourd'hui comment il sera possible de gérer ces déchets dans l'avenir".

Crédits photos : © AFP Thomas Samson

Partager cet article

Pour en savoir plus