Décharge de Nonant-le-Pin : Royal s'y rendra la semaine prochaine

Par , publié le
Environnement Ségolène Royal à Nant le 29 juin 2015
Ségolène Royal à Nant le 29 juin 2015

Mardi, la ministre de l'Écologie Ségolène Royal a fait savoir qu'elle se rendra la semaine prochaine à la décharge de Nonant-le-Pin afin, dit-elle, de "prendre les décisions" qui s'imposent.

Des habitants de la commune de Nonant-le-Pin (Orne) voient d'un assez mauvais œil le projet de l'entreprise GDE (Guy Dauphin Environnement) d'implanter une décharge automobile au pied du Haras du Pin, un site du département que l'on dit classé.

Deux associations de défense de la région, "Sauvegarde des Terres d’Elevage" et "Nonant Environnement", s'en sont d'ailleurs prises à la ministre de l'Écologie et du Développement durable Ségolène Royal en déposant un recours à son encontre "pour excès de pouvoir". Et d'ajouter que "ne pas fermer le site de GDE constitue un danger majeur pour l’environnement" et que "l’autorisation initiale est de surcroît susceptible d’être annulée par la Cour administrative d’appel de Nantes."

Ségolène Royal sur la décharge de Nonant-le-Pin : "j'irai sur place pour en avoir le cœur net"

Une situation difficilement tenable donc pour la ministre, qui a fait savoir ce matin au micro de nos confrères de RTL qu'elle se rendra la semaine prochaine à la décharge de Nonant-le-Pin "pour en avoir le cœur net" : "C'est une affaire très compliquée, qui crée beaucoup d'émotion. La semaine prochaine, j'irai sur place pour en avoir le cœur net. Il y a des enjeux juridiques très importants, il faut que l'État fasse attention à ce qu'en remettant en cause les autorisations données, il ne soit pas condamné à un certain nombre d'indemnisations."

"Les riverains n'en peuvent plus, les élus n'en peuvent plus"

Mme Royal a ainsi indiqué qu'elle compte prendre les décisions qui s'imposent après avoir consulté les intervenants notables de cet épineux dossier : "Mais en même temps ça suffit. Les riverains n'en peuvent plus, les élus n'en peuvent plus. Les gens se disputent sur ce sujet depuis très longtemps, je vais aller sur place, j'écouterai tout un chacun et je prendrai les décisions qui vont dans le bon sens... je l'espère."

Crédits photos : © AFP/Archives REMY GABALDA

Partager cet article

Pour en savoir plus