Décès d'Akiyuki Nosaka, auteur de "La Tombe des lucioles"

Par , publié le | modifié le
Culture Akiyuki Nosaka
Akiyuki Nosaka

L'écrivain japonais Akiyuki Nosaka ayant notamment écrit "La Tombe des lucioles" vient de s'éteindre à l'âge de 85 ans.

Principalement connu pour avoir écrit la nouvelle La Tombe des lucioles, qui inspirera plusieurs dizaines d'années plus tard l'œuvre culte d'animation Le Tombeau des Lucioles, Akiyuki Nosaka n'était cependant pas à limiter à son activité de romancier.

Il fut ainsi également chanteur et parolier, en ayant de même appartenu à la Chambre des conseillers (l'une des deux chambres élus de la Diète, soit le parlement japonais). Akiyuki Nosaka perd sa mère peu après sa naissance, datée du 10 octobre 1930 à Kamakura. Son père choisit de le placer au sein d'une famille adoptive. Les bombardements américains de 1945 coûteront cependant la vie à sa mère adoptive. Akiyuki Nosaka va alors tenter de survivre en compagne de sa petite sœur, laquelle décèdera en raison de la famine.

"Le Tombeau des lucioles" : décès de son auteur original Akiyuki Nosaka à 85 ans

Envoyé en maison de correction puis à Tokyo pour y suivre des études de littérature française, Akiyuki Nosaka embrasse une carrière d'écrivain en 1954. Ill n'a alors qu'une vingtaine d'années. Son premier roman, Les Pornographes paru en 1963, s'écoule à plus d'un million d'exemplaires au Japon. Le succès ne le quittera pas avec la sortie en 1967 de la nouvelle La tombe des lucioles, grandement inspirée des évènements de son enfance.

Les Pornographes : premier écrit et déjà un succès au Japon

Tout comme Les Pornographes avait eu droit, en 1966, à une adaptation sur grand écran par le réalisateur Shõhei Imamura (L'Anguille, De l'eau tiède sous un pont rouge), La tombe des lucioles sera portée au cinéma par le Studio Ghibli et Isao Takahata en 1988. Et si sa projection était ouverte à tous les publics, la teneur du film et certaines scènes difficilement supportables tendent à le destiner aux (télé)spectateurs avertis. Akiyuki Nosaka avait d'ailleurs déclaré que le long-métrage avait été l'occasion pour lui de se replonger dans les lieux au sein desquels il avait vécu pendant son enfance. Il est décédé jeudi à l'âge de 85 ans.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus