De rouille et d’os, les raisons de son succès

Par , publié le
Cinéma Marion-Cotillard-De-rouille-et-d-os

Plus qu’un simple mélo sur fond d’handicap et d’amour, le dernier film de Jacques Audiard est criant de vérité et de sincérité.

D’un côté, un jeune père SDF qui se bat pour nourrir son fils et affronter la vie et de l’autre une jeune femme superficielle s’ennuyant dans une vie trop facile, qui soudain doit se construire de vraies valeurs à la suite d’une amputation des deux jambes.

Jacques Audiard nous met face à une réalité brute devant laquelle il n’est cette fois-ci pas possible de détourner le regard.

Le film montre deux combats pour la vie avec comme point commun la difficulté et la lutte perpétuelle pour se construire.

Marion Cotillard, qui est là certainement dans sa plus belle prestation, interprète Stéphanie, une jeune femme autrefois incapable d’aimer, qui est soudainement aspirée par un amour vital. Mathias Schoenaerts, révélé par Bullhead, interprète Ali, un être brutal qui s’est formé une carapace imperméable à l’ amour.

Sorti jeudi dernier, le film déjà encensé par la critique a réalisé un bon démarrage avec plus de 118 000 entrées le premier jour et 517 244 entrées à ce jour.

De rouille et d’os séduit par son impressionnante simplicité et sa justesse qui ne cherche pas à émouvoir mais y arrive malgré lui.

Partager cet article