De mystérieux malaises dans un vol reliant Londres à Los Angeles

Par , publié le
International Un Boeing 777 d'American Airlines atterrissant sur l'aéroport d'Heathrow
Un Boeing 777 d'American Airlines atterrissant sur l'aéroport d'Heathrow

Le vol d'American Airlines qui devait relier Londres à Los Angeles mercredi dernier a dû subitement être interrompu à cause de mystérieux malaises touchant des membres d'équipage et des passagers.

Le vol AA109 d'American Airlines, qui  partait de Londres mercredi dernier, n'aura jamais atteint sa destination, Los Angeles. 2 heures et demie après le décollage le commandant de bord a décidé de faire demi-tour et revenir à Heathrow. En cause, une épidémie de malaises dont l'origine reste un mystère.

Un vol d'American Airlines obligé de faire demi-tour

Mercredi, le vol AA109 d'American Airlines, un Boeing 777 avec à son bord 172 passagers et 16 membres de l'équipage, a dû revenir à son point de départ, la ville de Londres, alors qu'il devait relier Los Angeles. 2 heures et demie après son départ alors qu'il survolait l'Islande, le commandant de bord décide subitement de revenir vers l'aéroport d'Heathrow.

De mystérieux malaises ont contraint le vol à rebrousser chemin. D'abord une hôtesse s'évanouit au milieu des rangées puis plusieurs passagers sont également victimes du même mal. "Une hôtesse s'est évanouie juste devant les toilettes de la classe affaires. Elle a été inconsciente pendant environ une minute." racontait au "DailyMail" le Dr Persons, un chirurgien américain présent à bord de l'avion. Ensuite, "tous se sont sentis malade" ajoutait-il.

Le commandant de bord a alors décrété l'urgence médicale et détourné le vol de son avion de nouveau vers Londres.

Des causes mystérieuses

Alors que l'avion se pose à Heathrow, les passagers et membres de l'équipage sont aussitôt pris en charge par les équipes médicales. Certains passagers se sentaient étourdis mais les examens n'ont pas pu aider à trouver l'origine du problème. Les bagages ont été vérifiés mais rien de concluant n'a été découvert de ce côté non plus.

En outre, "Aucun problème n'a été identifié sur le Boeing 777-300" selon les déclarations d'un porte-parole de la compagnie aérienne, qui précisait que tous les filtres installés dans l'appareil ont été changés par précaution.

Plusieurs causes sont cependant possibles, des fuites de fumée venant du moteur qui auraient pu contaminer l'air envoyé dans l'avion, des soucis dans la cuisine de l'avion ou encore un problème de pression dans la cabine.

Crédits photos : Wikipedia

Partager cet article

Pour en savoir plus