Dallas : pour la première fois, la police a utilisé un robot tueur

Par , publié le
International Un robot utilisé par l'armée américaine. Image d'illustration.
Un robot utilisé par l'armée américaine. Image d'illustration.

Afin de neutraliser l'homme suspecté d'avoir tué des policiers, les forces de police américaines n'ont pas hésité à employer, pour la première fois, un robot tueur équipé d'une bombe.

Vendredi, l'homme suspecté d'avoir abattu plusieurs policiers s'était retranché dans un bâtiment pendant plusieurs heures. Afin d'en finir avec le suspect, la police de Dallas a préféré utiliser un robot porteur de bombe, utilisé jusqu'à présent lors de guerre. C'est la toute première fois qu'une équipe de police utilise un robot tueur.

Un robot télécommandé pour tuer un suspect

Selon les forces de l'ordre, les négociations avec le suspect ont échoué et des coups de feu ont été échangés avec l'homme retranché. Le chef de la police de Dallas, David Brown¸ a expliqué à la presse : "Les négociations ont échoué. Nous avons eu un échange de coups de feu avec le suspect. Nous n'avons pas vu d'autre option que d'utiliser notre bombe portée par un véhicule pour qu'elle détone où le suspect se trouvait. Les autres options auraient exposé nos officiers à trop de danger".

Les forces de police ont donc rapidement pris une décision radicale ne souhaitant pas explorer d'autres formes de négociations ou de procédure spécifique à un forcené retranché. Alors que jusqu'à présent la police n'avait employé de robot que pour la collecte d'informations, les forces de l'ordre de Dallas n'ont pas hésité à employer un robot télécommandé cette fois pour tuer le suspect.

Un robot normalement utilisé en temps de guerre

Selon Peter W Singer de la fondation New America, un think tank qui s'intéresse à la technologie et à la sécurité : "C'est la première fois qu'un robot est utilisé de cette façon par la police". Le spécialiste explique que le robot utilisé est un robot qui avait déjà été employé par l'armée américaine en Irak. Utilisés à l'origine dans des opérations de déminage, ces robots sont depuis de plus en plus utilisés dans le combat pour tuer des ennemis.

Bien que la police de Dallas n'ait pas précisé quel genre de robot avait été utilisé pour tuer le suspect dans l'opération, Peter W Singer pense que les forces de l'ordre ont utilisé un robot MarcBot : " le premier robot à avoir fait couler du sang en Irak ". Ces robots sont des robots bon marché équipés d'une caméra et télécommandables à distance.

L'armée américaine développe depuis des années des robots tueurs, modifiant ainsi le visage de la guerre en la déshumanisant encore davantage. L'arrivée de ces robots tueurs dans les rangs des forces de l'ordre lève de nombreuses questions. Déjà en 2014, l'organisation Human Rights Clinic tirait la sonnette d'alarme en expliquant que ces machines "ne sont pas dotées de qualités humaines, telles que le jugement et l'empathie, qui permettent à la police d'éviter de tuer illégalement dans des situations inattendues". L'armée américaine développe des robots tueurs de plus en plus autonomes qui ont une certaine capacité à prendre des décisions seuls.

Partager cet article

Pour en savoir plus