Daesh aurait sa propre hotline pour aider les djihadistes

Par , publié le
International
Pirate informatique. Photo d'illustration.

Une note de la DGSE rendue publique par RTL, indique que le groupe Etat Islamique aurait sa propre hotline afin d'aider les djihadistes.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Daesh s’organise vraiment comme une entreprise. Dans une note de la DGSE dévoilée par RTL ce lundi, les espions français auraient trouvé la trace d’une plateforme appartenant à l’Etat Islamique, offrant une "cellule d’assistance informatique", accessible 24/24.

D’après la radio française, cette « hotline » serait animée par des "experts informatiques titulaires de diplômes universitaires". Ils prodigueraient des aides et des conseils afin que les djihadistes chiffrent leurs messages sur le web et leurs communications téléphoniques afin de passer outre les services de renseignements européens ou encore américains.

Les services de renseignement avouent leur impuissance

Une information non surprenante, tant les djihadistes sont obligés d’utiliser des méthodes de chiffrement, et que leur utilisation n’est pas facile. Le plus inquiétant réside probablement dans le fait que les services français semblent incapables de pouvoir intercepter ces messages.

"Il faut être clair, à partir du moment où le cryptage est réalisé correctement de bout en bout, il n'y a pas de parade. Même avec les super-ordinateurs que les uns ou les autres peuvent avoir, on est aujourd'hui sur des logiciels qui utilisent des cryptages importants et le décryptage de ces messages s'avère impossible", explique François Paget, secrétaire adjoint du Club de la sécurité de l'information français (Clusif), au micro de la radio.

Des applications sécurisées pointées du doigt

Utilisant le darknet, les djihadistes ont également recours à des services de messageries très sécurisés, comme Telegram ou encore Threema. Des applications déjà pointées du doigt après les attentats de Paris en novembre dernier par lesquelles transitent près de 10 milliards de messages chaque jour. Telegram, l’application russe avait indiqué avoir bloqué des dizaines de comptes de l’état islamique ces dernières semaines.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus