Cyrille Eldin estime que Yann Barthès "devenait un poil moralisateur"

Par , publié le
Télévision Cyrille Eldin, chroniqueur Canal+.
Cyrille Eldin, chroniqueur Canal+.

Celui qui a pris les commandes du Petit Journal, et qui fait sa rentrée ce soir, n'est pas tendre avec son créateur Yann Barthès.

Ce soir à 20h30, débute la nouvelle formule du Petit Journal sur Canal+. Cyrille Eldin, qui succède à Yann Barthès suite à son tonitruant départ pour le groupe TF1, et particulièrement pour officier sur TMC, tacle quelque peu celui qui a créé le concept de cette émission.

L'ancienne version du Petit Journal trop incorrecte pour Eldin ?

Dans une interview parue dans les colonnes du Monde ce jour, il revient sur Yann Barthès, au sujet duquel il affirme qu'"il a toujours eu du style, de la finesse, de l’humour mais ça pouvait devenir avec le temps un poil moralisateur". 

Et il poursuit, en continuant de critiquer l'ancienne mouture de l'émission : "On était, dans Le Petit Journal, dans quelque chose où l’on pouvait stigmatiser, tourner en ridicule les uns, tenir à distance les autres. Mais si on veut être plus proche des gens, il faut écouter davantage tout le monde, les militants du Front de gauche, du Front national (FN), essayer de comprendre… Mon truc, c’est le terrain plutôt que de recevoir les gens depuis un fauteuil dans une situation confortable. Je cherche quelque chose d’un peu plus vrai, d’un peu plus transparent. Qui tourne un peu moins autour du montage".

Eldin veut une émission "plus proche du public"

Mais alors, de quelle veut-il se démarquer de celui avec lequel il a déjà longuement travaillé ? "Son Petit Journal était très produit. Il y avait plein de séquences, très découpées. Mon Petit journal sera un peu plus bordélique. Et plus proche du public", indique-t-il encore.

Sur FranceInfo, il a également répondu à Philippe Vandel : "Ça veut dire quoi l’esprit Canal ? Être un bobo parisien, être un peu refermé sur soi ?". Quant au moment où la direction de Canal lui a proposé de prendre le fauteuil : "j’ai dit oui tout de suite à Vincent Bolloré, je ne veux pas laisser passer cette chance".

Crédits photos : Xavier Lahache / Canal+ / Phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus