Curiosity : Qui a pris cette photo du rover sur Mars ?

Par , publié le
Sciences Curiosity sur Mars
Curiosity sur Mars

Curiosity apparaît dans un autoportrait assez mystérieux. Comment le rover a-t-il pris cette photographie alors que son bras n’est pas visible ? Y avait-il quelqu’un avec lui sur la planète Mars ? Un miroir était-il positionné devant le robot ?

Curiosity continue son périple sur Mars. Après avoir analysé avec précision l’atmosphère de la planète, le rover a proposé une photo de lui. Il est possible de le voir en entier devant le Mont Sharp. Ce dernier est situé au centre du cratère de Gale et sa hauteur est assez impressionnante puisqu’il culmine à 5500 mètres d’altitude. Au fond à gauche, vous pouvez voir les parois septentrionales de ce cratère. En regardant cette image dans son ensemble, nous pouvons penser qu’une personne l’a prise à sa place, car son bras n’apparaît pas. Quelques explications sont donc nécessaires. Cette photo prise le 31 octobre est un assemblage de 55 images haute résolution. Le rendu est assez spectaculaire, mais il est possible de voir quelques défauts sur le devant de l’appareil.

Comment la photo a-t-elle été prise ?

Curiosity a lui-même fait cet autoportrait qui est un assemblage de clichés. Il a pour cela utilisé un instrument baptisé MAHLI (Mars Hand Lens Imager). Il est très performant puisque l’appareil permet à Curiosity d’effectuer un zoom très précis. Le robot peut ainsi observer le moindre détail de l’environnement. Il est fixé au bout du bras du rover qui n’apparaît pas sur la photo. Les ingénieurs ont pu « voir à travers » en décalant légèrement sa position, cette technique le rend donc invisible et donne l’impression qu’une personne a pris cette photo. Les ingénieurs n’ont pas pu le faire disparaître complètement puisqu’un indice sur le robot permet d’indiquer que les photos ont été faites avec MAHLI.

Dans l’œil de Curiosity, il est possible de voir le bras qui est positionné devant le robot. Ces images ont un but pour les ingénieurs de la Nasa. Ces derniers peuvent ainsi effectuer un zoom précis sur différentes parties du rover pour vérifier son état. C’est un concept efficace pour limiter les dysfonctionnements. Les ingénieurs apportent également une certaine attention aux roues et à l’accumulation de poussières. Cet appareil photo n’est pas le seul puisque Curiosity en possède 17 au total. 10 instruments scientifiques sont également mis à sa disposition. Ils sont essentiels pour le bon déroulement de sa mission. Il a pu avec le CheMin effectuer une analyse complète de la poussière sur le site Rocknest. Les scientifiques avaient observé quelques similitudes avec le sable des volcans d’Hawaï.

Partager cet article

Pour en savoir plus