"Croque-monsieur" : Fanny Ardant s'essaie au boulevard

Par , publié le
Culture Fanny Ardant dans le teaser de la pièce de théâtre "Croque-monsieur"
Fanny Ardant dans le teaser de la pièce de théâtre "Croque-monsieur"

À partir de ce soir au Théâtre de la Michodière, Fanny Ardent est Coco Baisos, une veuve vénale qu'elle incarne dans la pièce "Croque-monsieur". Pour la comédienne, il s'agit d'un personnage qu'elle comprend "très bien".

Après avoir été, l'an passé, de la pièce de théâtre Cassandre de Christa Wolf, Fanny Ardant foule les planches de 2016 avec Croque-monsieur, une œuvre que Marcel Mithois avait créée en 1964 et dont Thierry Klifa assure la mise en scène dans sa version d'aujourd'hui.

Fanny Ardant y reprend le rôle initialement attribué à Jacqueline Maillan, celui de la bourgeoise Coco Baisos qui, après la mort de son cinquième mari fortuné, tient à conserver son train de vie élevé en se mettant ainsi à la recherche d'un nouvel homme à la situation particulièrement aisée.

Fanny Ardant : "je ne fais rien pour être inattendue"

Auprès de nos confrères du Parisien, l'interprète de Coco Baisos reconnaît que Croque-monsieur peut représenter une première pour elle : "C'est vrai que je n'ai jamais joué de boulevard, peut-être une fois il y a très longtemps, 'l'Aide-mémoire' de Jean-Claude Carrière, avec Bernard Giraudeau. Sinon j'ai surtout joué des tragédies et des drames. Mais pourquoi pas ? Il faut que j'aime le rôle, je ne fais rien uniquement pour être inattendue."

La comédienne affirme au passage n'avoir pas spécifiquement choisi d'intégrer le casting pour donner des couleurs au contexte social actuel : "Je ne fais pas d'action sociale, mais ça tombe bien. Quand Thierry Klifa m'a proposé cette pièce, ça m'a paru étonnant, mais j'ai lu."

"Une carnassière qui aime les bijoux et les fourrures"

Fanny Ardant dit "très bien" comprendre la femme qu'elle va incarner ce soir pour la première fois. Et d'ajouter l'aimer "d'autant plus à notre époque de moralisateurs et de tristes sires. Cette fille est une carnassière qui aime les bijoux et les fourrures, elle est l'image même de la provocation que j'aime beaucoup." Elle partagera notamment l'affiche avec Bernard Menez, qui va pour sa part camper le personnage de Monsieur Longvy joué en 1964 par Henri Virlogeux.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article