Crise des migrants : La France et l'Allemagne au chevet de la Grèce

Par , publié le
International Centre d'enregistrement de migrants
Centre d'enregistrement de migrants

Après l'accord de vendredi entre l'Europe et la Turquie sur la gestion des migrants, Paris et Berlin se sont déclarés disposés à envoyer 600 experts et policiers en Grèce afin de mettre en œuvre le plan décidé.

La crise des migrants, la plus grande crise migratoire sur le continent depuis la Seconde Guerre Mondiale, pose un énorme défi à l'Europe et crée de véritables tensions dans les différents pays de l'Union Européenne. L'accord trouvé vendredi avec Ankara prévoit notamment l'envoi de tous les migrants et demandeurs d'asile arrivant en Grèce vers la Turquie voisine et ce dès aujourd'hui dimanche.

600 experts et policiers pour la Grèce

C'est par une lettre commune adressée à la commission européenne que les ministres de l'Intérieur français et allemand ont indiqué être prêts à envoyer jusqu'à six cent experts en demande d'asile et policiers vers la Grèce afin de mettre en place le plan décidé vendredi dernier avec la Turquie.

Dans une copie de la lettre commune envoyée à l'AFP et signée par Bernard Cazeneuve et Thomas Maizière, son homologue allemand, nous pouvons lire notamment : "Afin de mettre l'accent sur l'urgence particulière qu'affronte la Grèce après l'accord trouvé vendredi entre les 28 Etats membres et Ankara, l'Allemagne et la France sont disposées à envoyer des experts dans les îles grecques de la Mer Egée dès qu'Athènes aura exprimé ses besoins".

Une assistance technique pour gérer les migrants en Grèce

Toujours selon le courrier commun, les ministres précisent que les deux pays sont chacun prêts à envoyer "jusqu'à 200" policiers qui gonfleraient les rangs de l'agence Frontex qui surveille les frontières et "jusqu'à 100" experts en demande d'asile pour l'agence EASO qui supervise les demandes d'asile.

Les deux pays indiquent par ailleurs qu'"en matière de retours, la France et l'Allemagne sont également prêtes à fournir une assistance technique à la Grèce, afin d'assister les autorités grecques en vue du renforcement des procédures de retours".

Crédits photos : Bruce Stanfield / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus