Coût de la vie : les dix villes les moins chères au monde

Par , publié le
Économie Une vue de Tunis en Tunisie
Une vue de Tunis en Tunisie

L'agence Mercer vient de délivrer son classement réactualisé des villes selon le coût de la vie y étant observé. En 2016, c'est Windhoek, en Namibie, qui s'avère la ville la moins chère au monde.

Comme chaque année, l'agence américaine de conseil en stratégie Mercer délivre son classement des villes selon le coût de la vie y étant observé ("indice Mercer"). La raison d'être de ce classement est, nous dit-on, une volonté d'"aider les entreprises multinationales et les gouvernements à déterminer les indemnités pour leurs employés expatriés".

Cette démarche est conduite avec la prise en compte de deux cents critères, incluant le logement, les transports et les loisirs. New York est prise comme ville de référence dans le cadre de ces comparaisons, lesquelles peuvent toutefois traduire, pour certaines autres villes, un niveau de vie assez peu élevé.

Lusaka en Namibie, dixième ville la moins chère au monde

À la dixième place, on trouve Lusaka, la plus grande ville de Zambie et également sa capitale. Cette dernière s'illustre certes par une faible population d'1,7 million d'habitants, mais on y relève toutefois une présence de plus en plus affirmée de Zambiens, de touristes ou encore d'expatriés, comme le rapporte Ouest-France.

En neuvième position figure Gaborone, au Botswana, et son actuelle croissance de n'être pour l'instant pas suffisamment forte pour l'exclure du classement. Huitième, la ville de Karachi, au Pakistan, avec ses quelque 25 millions d'habitants. Peu d'expatriés y résident toutefois, notamment en raison de difficultés sécuritaires et sociales.

Windhoek en Namibie en tête du classement Mercer

Tunis, en Tunisie, vient s'installer au septième rang en dépit d'un coût de la vie ayant connu une notable progression. Minsk en Biélorussie, sixième, offre par exemple la possibilité de louer un appartement trois pièces en centre-ville pour l'équivalent de 600 euros, alors que le même logement coûterait près de trois fois plus cher à Paris.

Suivent Johannesburg (Afrique du Sud), Blantyre (Malawi), Bichkek (Kirghizistan), Le Cap (Afrique du Sud) et enfin, au sommet du classement des villes les moins chères pour les expatriés, Windhoek en Namibie. Plus ou moins 300.000 habitants vivent au sein de cette agglomération métissée, ex-colonie allemande.

Crédits photos : Nataliya Hora / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus