Côte d’Azur : des projets d’attentats déjoués après le 14 juillet

Par , publié le
France
Des bouquets et messages, le 19 juillet 2016, déposés sur la promenade des Anglais à Nice à la mémoire des victimes de l'attentat de Nice

Selon un documentaire diffusé sur France 3 Côte d’Azur, plusieurs projets d’attentat auraient été déjoués dans la région après le 14 juillet. Une situation que tempère le procureur de la République de Nice.

La promenade des Anglais est encore meurtrie par lattentat du 14 juillet 2016 qui a fait 86 morts après qu’un camion ait foncé dans la foule. Selon un documentaire diffusé sur France 3 Méditerranée, Nice et plus largement la Côte d’Azur auraient été les cibles de plusieurs autres attentats déjoués par les autorités.

La Côte d’Azur cible privilégiée des terroristes ?

Alors que la France est toujours en état d’urgence, la menace terroriste continuerait de planer. Dans ce documentaire baptisé Déradicalisation, début du combat on apprend que Jean-Michel Prêtre, procureur de la République de Nice, aurait déclaré que plusieurs projets d’attentats avaient été déjoués sur la Côte d’Azur.

Selon le documentaire « lieux de culte, certains rassemblements, des manifestations sportives, des stades, des écoles » auraient été sous la menace terroriste. Des attentats préparés par des « personnes qui commencent parfois à articuler des choses assez précises sur un type de cibles voire sur une cible précise “.

Le procureur tempère

Interrogé par Var-Matin, Jean-Michel Prêtre a tenu à modérer un peu les déclarations reprises dans ce reportage. Le magistrat évoque une ‘sur-interprétation’ de ses propos.

Le procurer de la République évoque surtout ‘70 à 80 affaires en lien avec la radicalisation traitées depuis le 14 juillet à Nice. Ce sont essentiellement des affaires d’apologie du terrorisme, de menaces. Des faits qui, souvent d’ailleurs, ont été jugés par le tribunal en comparution immédiate. Sur cet ensemble, quatre à cinq dossiers ont été transmis au parquet antiterroriste de Paris. Ça ne veut absolument pas dire qu’il y a eu des projets d’attentat précis, identifiés, qui ont été déjoués sur la Côte d’Azur...’ .

Concernant ces 4 à 5 dossiers plus chauds, il évoque ‘un début de passage à l’acte possible’ avec, notamment, la désignation de ‘cibles plus précises’, mais qui ne se situeraient pas forcement tous sur la Côte d’Azur.

Crédits photos : © AFP/Archives Valery HACHE

Partager cet article

Pour en savoir plus