Contraception d’urgence efficace jusqu’à 120 heures après un rapport non-protégé

Par , publié le | modifié le
Santé Contraception : une plaquette de pilule
Contraception : une plaquette de pilule

Dès vendredi, une nouvelle campagne commence notamment pour sensibiliser les plus jeunes. L'objectif étant d'informer les « nombreuses femmes qui restent dans l'ignorance ».

Dès le 22 juin, trois spots radios sont diffusés dans le but de sensibiliser les jeunes femmes (18-24 ans) sur la contraception d’urgence. Après un rapport non protégé, elles ont l’opportunité d’avoir cinq jours pour agir. Il faut savoir que près de 48 % des grossesses non souhaitées touchent majoritairement des jeunes de moins de 24 ans. L’un des initiateursde cette campagne a expliqué que près de « 40 % des Français déclarent ne pas connaître le délai d’efficacité de la contraception d’urgence ». Elle offre aux femmes un délai de 120 heures représentant cinq jours. Il est tout de même conseillé de prendre rapidement le contraceptif pour obtenir des résultats optimums.

Les femmes ayant eu un rapport non protégé ont l’opportunité d’obtenir un moyen de contraception qualifié d’urgence jusqu’à trois jours après l’acte. C’est un comprimé à prendre dans un délai assez court pour garantir une réelle efficacité. Les mineurs ont également accès à ce service de façon anonyme et gratuite sans prescription médicale. Cette dernière devient obligatoire entre trois et cinq jours. Le médecin pourra ainsi proposer une pilule à l’ulipristal-acétate.

Les personnes ont également l’occasion d’opter pour un stérilet en cuivre dont le fonctionnement est identique à celui de la contraception d’urgence, l’avantage c’est qu’il peut constituer par la suite une méthode régulière pour éviter une éventuelle grossesse. L’INPES (Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé) à l’origine de cette campagne souhaite toucher un maximum de personnes. C’est également une occasion pour mettre en place certains conseils et rappeler qu’il est possible de tomber enceinte après l’oubli d’un contraceptif. Il se révèle inutile de compenser le lendemain en prenant deux pilules.

Crédits photos : areeya_ann/Shutterstock.com

Partager cet article