Conservatoire de Paris : un professeur révoqué pour une liaison avec une élève mineure

Par , publié le
Faits Divers La police (photo d'illustration)
La police (photo d'illustration)

Un professeur de musique du conservatoire de Paris a été révoqué pour avoir entretenu une liaison intime avec une élève mineure, et ce durant deux ans.

En début d'année, une jeune fille déposait une plainte pour atteinte sexuelle sur mineur. S'ensuivra l'ouverture d'une enquête pénale confiée à la brigade de protection des mineurs de la police judiciaire. L'accusé, un professeur de musique du conservatoire de Paris aujourd'hui âgé de 40 ans, a depuis reconnu les faits qui lui étaient reprochés.

Plus précisément, comme le rapportent nos confrères de Vosges Matin, il a avoué avoir noué une liaison intime, et amoureuse selon ses dires, avec une élève mineure entre novembre 2006 et novembre 2006. Et ce alors que la jeune était âgée de 15 ans au début de la liaison.

Révoqué du conservatoire pour liaison avec une élève mineure : le professeur encourt 3 ans de prison

La Ville de Paris a par conséquent décidé de révoquer le professeur, considérant que ce dernier "a clairement transgressé les règles pédagogiques, en sortant du positionnement normal entre un professeur et son élève". L'enseignant risque par ailleurs d'écoper d'une peine de 3 ans de prison et de 45.000 euros d'amende.

Violences sexuelles sur mineures : le futur plan de lutte de la Ville de Paris

Cette nouvelle intervient alors que mercredi, l'on apprenait que cette même Ville de Paris envisageait de lancer un plan de lutte contre les violences sexuelles sur mineurs, après que plusieurs animateurs de services municipaux de la capitale aient été ciblé par de telles accusations. Un plan découpé en deux parties et visant à porter sur la "détection" et la "prévention". Il est ainsi attendu que 13.000 agents parisiens en contact avec des enfants soient soumis au fichier judiciaire des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (FIJAISV). À noter que jusqu'ici, seuls 6.000 agents parisiens étaient concernés par cette opération, intervenant au moment de l'embauche puis une fois tous les ans.

Crédits photos : Christian Mueller/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus