Conférence de presse François Hollande : les réactions politiques

Par , publié le | modifié le
Politique Le président François Hollande arrive à l'Elysée pour une conférence de presse, le 5 février 2015 à Paris
Le président François Hollande arrive à l'Elysée pour une conférence de presse, le 5 février 2015 à Paris

Alors que François Hollande tient en ce moment la 6ème conférence de presse de son mandat, les réactions politiques affluent sur les réseaux sociaux, Tweeter en tête.

Situation en Syrie, crise des migrants, climat, impôts,... François Hollande, après une vingtaine de minutes de propos liminaires, répond aux questions des journalistes. Le reste de la classe politique ne reste pas sans voix, bien entendu, et réagit sur Tweeter. Découvrez les principales réactions avec nous.

Les réactions politiques à la conférence de presse du chef de l'Etat

Tout en suivant en direct les principales annonces de François Hollande, faisons un tour d'horizon de ce qu'en pensent les principaux leaders politiques en France.

Florian Philippot, vice-président du Front National, semble penser que le terme de "dictateurs" propose plusieurs niveaux d'acceptation...

De l'autre côté de l'échiquier, Jean-Luc Mélenchon réagit à l'annonce de la France de l'accueil de 24.000 migrants en opérant un retour sur la tradition d'accueil de notre pays. Et raille ce qu'il considère comme le côté "royal" du Président.

Du côté des Républicains, on a tout simplement choisi de proposer aux tweetos de suivre et commenter la conférence en utilisant les hashtags #MoiJe et #Grhollande. Si la finesse ou le respect de la fonction présidentielle ne sont pas vraiment au rendez-vous, le dernier hashtag est très fortement relayé (du moins dans la première heure qui a suivi).

Au PS, sans surprise, la conférence est commentée avec plus de ferveur, comme avec le député Bruno Le Roux :

Alain Juppé, candidat à la primaire des Républicains pour la Présidentielle 2017, ne voit pas les choses de la même manière que Mr Hollande sur le terrain de la baisse des impôts

Concernant l'annonce de frappes aériennes contre Daech, et le non déploiement de troupes au sol, le député-maire de Nice (Les Républicains) trouve que la France ne s'engage pas assez :

Même son de cloche chez Eric Ciotti, député Les Républicains :

Crédits photos : © AFP/Archives Alain Jocard

Partager cet article

Pour en savoir plus