Conduits de cheminée : des suppressions à éviter

Par , publié le
Société
Feu de cheminée

La Cour de cassation fait savoir que la suppression d'un conduit de cheminée peut s'avérer particulièrement fâcheuse et coûteuse pour le propriétaire d'un appartement.

Il peut arriver que le propriétaire d'un appartement décide de la suppression d'un conduit de cheminée afin de gagner de la place ou dans un autre but. Une opération qui semble pourtant lui être fortement déconseillée par la Cour de cassation, qui a ainsi indiqué les conséquences d'une telle démarche.

Le Parisien avec AFP rapporte qu'en cas de suppression d'un conduit de cheminée, le propriétaire du domicile en question s'expose à des frais ultérieurs, sans compter les travaux à engager, si un rétablissement de ce conduit venait à avoir lieu. Il pourra en plus être éventuellement reconnu responsable des dégâts possiblement causés par la chaudière sans cheminée que le voisin résidant à l'étage inférieur aura été contraint d'installer.

Suppression de conduits de cheminée : un risque financier pour les propriétaires

Une recommandation n'arrivant pas par hasard car découlant d'une problématique vérifiée dans un immeuble en copropriété.  Alors qu'il avait l'intention d'installer une chaudière à son domicile, un habitant a ainsi découvert que le conduit de cheminée ne pouvait être utilisé dans les étages supérieurs, en raison d'une suppression ou d'une quelconque obstruction.

Une partie commune à conserver dans la plupart des cas

La personne qui avait supprimé ou bouché ce conduit a donc été contrainte de payer les frais de son rétablissement ainsi que la remise en l'état de la cuisine du voisin. Ce dernier avait en effet procédé à une installation de remplacement ne comportant pas de cheminée. L'architecte a également dû solliciter les résidents de chaque étage afin de pouvoir établir le lieu exact des travaux à effectuer. Il nous est rappelé qu'en règle générale, le conduit de cheminée est une partie commune affecté à l'utilisation d'un copropriétaire. Son entretien se doit par conséquent d'être assuré par la copropriété.

Crédits photos : Plume / morgueFile

Partager cet article