Condamnés pour avoir escroqué 158 prêtres pendant 11 ans

Par , publié le | modifié le
France Photo d'illustration. La justice.
Photo d'illustration. La justice.

Entre 2001 et 2012, deux hommes, sous prétexte de difficultés financières, ont escroqué 158 prêtres, et ont ainsi amassé quelque 218.000 euros.

Quatre et deux ans de prison ferme, c'est la peine dont deux hommes ont écopée pour avoir soutiré pas moins de 218.000 à quelque 158 prêtres entre 2001 et 2012. Une escroquerie bien huilée pour laquelle le principal instigateur avait déjà été condamné à 21 reprises.

Une vaste escroquerie envers des hommes d'église

Michel Gosse, présenté par L'Obs comme étant le "cerveau" de cette vaste escroquerie, n'était pas présent devant la 13e chambre du tribunal correctionnel de Paris mercredi. Il purge déjà une peine pour une autre affaire. L'homme qui était jugé se nomme Jacky Baudet, et il a suivi Michel Gosse dans ce vaste plan.

Le mode opératoire, tout au long de ces 11 années, était à chaque fois le même : un coup de fil est passé à un homme d'église, par un soit-disant ancien paroissien en proie à des difficultés financières. La présidente du tribunal raconte : "L'individu au bout du fil adopte une fausse identité, dit être dans une situation difficile - il sort de prison, dort dans sa voiture - et qu'il aurait trouvé un logement, mais qu'il ne peut pas payer le loyer ou la caution et lui demande de lui faire parvenir de l'argent", peut-on lire dans l'article de L'Obs.

Entre 500 et 1.500 euros récoltés à chaque fois

Les hommes, qui parviennent à soutirer entre 500 et 1.500 euros, se renseignaient avant de téléphoner, sur l'adresse de leur future victime. Jusqu'à aller lui rappeler que leur fille avait été baptisée par ses soins.

Jacky Baudet raconte : "Michel [Gosse] était capable d'adopter cinq voix différentes au téléphone (...) Il passait ses coups de fil tôt le matin, je me levais, j'observais en douce comment il s'y prenait".

Il se trouve que Michel Gosse a été victime d'abus sexuels de la part de prêtres dans sa jeunesse. Me David Dassa, son avocat, assène : "C'est stupéfiant de voir cette obsession pour sa mission vengeresse. (...) Il a voulu leur faire payer ce qu'il a subi il y a 25 ans". Il a été condamné à 4 ans de prison ferme, Jacky Baudet quant à lui écope de 2 années fermes.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus