Il combat pour faire retirer une photo de son père décédé des paquets de cigarettes

Par , publié le
Société
Photo d'un paquet de cigarette "neutre", qui va être généralisé

Une famille se bat pour faire retirer les photos d’un de leur proche apposée sur les paquets de cigarettes neutres, apparemment sans autorisation.

Si vous êtes fumeur ou fumeuse, vous connaissez très certainement cette photographie apposée sur les paquets de cigarettes. Cette dernière représente un homme alité et intubé à l’aide d’une sonde respiratoire pour dissuader les accrocs au tabac.

Derrière cette photo, il y a le destin d’un homme, décédé il y a six ans, et dont le fils se bat désormais pour faire retirer l’image de son père des paquets neutres.

La femme reconnaît son mari

Interviewé par nos confrères de LCI, Serge Nizet, le fils du patient que l’on voit sur la photo, est revenu sur son combat. Il explique que c’est sa mère, elle aussi très malade, qui a été la première à reconnaître son mari sur les nouveaux paquets de cigarettes. Tout de suite, elle fond en larmes avant de prévenir son fils.

Depuis cette découverte, Serge Nizet se bat contre les autorités pour que l'image de son père décédé il y a 6 ans d'un AVC ne soit plus utilisée.

Pas d'autorisation

Le problème pour la famille du défunt, c'est que personne dans son entourage n'a pris cette photographie ou n'a donné son consentement pour que l'image de leur proche soit utilisée pour cette campagne de prévention. Le malade lui-même n'a pas pu donner cette autorisation, car il était dans le coma à cette époque.

Dans un premier temps, la famille du défunt a contacté les cigarettiers pour demander des explications. Ces derniers l'ont orienté vers la Commission européenne qui est à l'origine du choix des images apposées sur les paquets de cigarettes. Cette dernière indique avoir fait appel à un prestataire externe pour lui fournir ces images.

La Commission affirme avoir reçu le consentement de toutes les personnes qui apparaissent sur les paquets neutres et que toute ressemblance avec d'autres personnes serait pure "coïncidence". Serge Nizet est de son côté certain qu'il s'agit bien de son père et exige des réponses. Ce dernier a fait appel à un avocat, mais ne demande aucune somme d'argent en dédommagement, seulement des excuses pour l'honneur de son père.

Crédits photos : © AFP/Archives PASCAL POCHARD-CASABIANCA

Partager cet article

Pour en savoir plus